Vintages sur l'établi

Longines Automatique Calibre 341

Longines avec heures, minutes et secondes au centre. Date à 12h.
Boite acier monobloc
Ci-dessous la pièce à l'origine, elle est sale, le verre plastique est rayé ainsi que la boite.

longines auto 341

publicité longines flagship

Origine du calibre Longines 341
Mouvement de 12 lignes, le 340 s'insère dans la lignée des calibres à remontage automatique peu à peu construits depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale par Longines.
Conçu pour s'insérer dans des montres-bracelets plates, son ossature (platine, pont de barillet, pont de rouage, coq pour porte-piton et pour dispositif amortisseur, pont d'ancre, ponts inférieur et supérieur du dispositif automatique') indique une volonté de réduction de l'épaisseur du mouvement.
Muni d'un organe réglant oscillant à une fréquence de 19'800 alternances par heure, le 340 est un calibre à seconde au centre directe, une solution technique adoptée vers la fin des années 1950, lorsque Longines abandonne la fabrication synchronique de mouvements à petite seconde et à seconde au centre indirecte.
En 1961, une version dérivée de la base technique constituée par le 340 est inscrite au répertoire des calibres créés par la manufacture de Saint-Imier.
Désignée par la référence 341, cette variante est munie d'un mécanisme de quantième à guichet qui commande notamment l'aménagement des dispositions de la platine." En dépit de modifications ténues, le 341 est formellement dérivé des principes de conception arrêtés pour le 340.

1ère année de fabrication 1960/ 1961
Mouvement Mécanique automatique
Ebauche Savonnette. platine et 6 ponts
Fonctionnalités Heure, minute, seconde au centre / quantième à guichet
Alternances/heure 19'800
Grandeur 12 lignes, 27.00 mm Hauteur 4.45 mm
Remontoir à rotor excentré
Mise à l'heure à tirette
Pierres 17 rubis
Rouage Conventionnel, de 6 mobiles, double roue moyenne, Echappement ancre ligne droite, Balancier annulaire sans vis, Spiral autocompensateur réglage plat
Raquetterie et piton : Raquette avec régulateur à excentrique, coqueret antichoc, porte-piton mobile, piton triangulaire
Divers : Masse oscillante excentrée avec engrenage intérieur.
Amagnétique

Après son démontage et son nettoyage, je vous présente son remontage
Une vue du barillet avec son rochet qui se trouve dessous

barillet

Vue du barillet et du rouage automatique, Le mouvement est propre et de bonne qualité comme les anciens mouvements Longines.

longines 341 barillet

longines 341 barillet auto

La roue (exprès mal placée) qui engrènera avec la masse automatique. Ensuite la transmission se fera de gauche à droite. La grande roue à droite engrènera avec un renvoi qui se trouve dessous (voir 2 images au-dessus) qui lui entrainera le rochet qui remontera le ressort de barillet.

longine 341 auto

longines 341 centre

Mise en place du rouage jusqu'à la roue d'échappement.
On voit la double roue de moyenne qui engrène avec la roue de seconde et le pignon de seconde au centre.

longines 341 rouage

Une vue latérale pour l'engrenement moyenne/seconde

longines 341 rouage

Côté cadran, la minuterie et le mécanisme de quantième.
Le doigt de quantième, en bas à droite, qui fera avancer le disque et en bas à gauche, le sautoir de quantième qui positionnera ce disque.

longines 341 quantieme

Avec sa plaque de recouvrement

longines 341 quantieme

On retourne la pièce et on met en place le balancier.
Les ponts ont des angles polis, les gravures dorées et les vis sont polies. Les roues ont les bras anglés.
On peut également voir la partie mâle de la tige de remontoir qui est en deux partie à cause de sa boite monobloc 

Réglage micrométrique de l'avance et du retard avec une vis de réglage qui agit sur la raquette

longines 341

longines 341

Avec la masse automatique excentrée et son engrenage intérieur

longines 341

L'engrenage, on le voit en bas, se fait entre l'anneau denté de la masse automatique et la roue d'automatique

longines 341

La pièce terminée, nettoyée, le verre repoli ainsi que la boite en acier

vintage longines 341

vintage longines 341

La pièce a été achetée pour 200.-CHF, elle nécéssitait comme toute vintage un nettoyage car les huiles et graisses étaient sèchent et donc en continuant a la faire tourner dans cet état on aurai abimé la pièce à court terme.

Je ne le répeterais jamais trop, une vintage DOIT-ETRE NETTOYEE ! Vous faites bien la vidange de votre véhicule toute les années, une montre c'est tout les 5 ou 7 ans, donc vous imaginez l'utilité de ce nettoyage pour une pièce de 1960.

Les données techniques du début sont tirées de la "bible" sur les mouvements Longines "Vocation industrielle, mouvements Longines"

Eric Cosandey

On en parle sur le forum

A voir également