Les complications

Quantième perpétuel

Le quantième perpétuel donne les mêmes indications que le quantième simple, mais il tient compte, automatiquement, des différentes longueurs de mois ainsi que des années bissextiles.

Pour expliquer le fonctionnement nous allons prendre un quantième perpétuel Audemars-Piguet.

FONCTIONNEMENT : 

Indication de la phase de lune :

Le renvoi de 12 heures (2) entraîne la roue entraîneuse de quantième (3) qui porte le doigt de quantième (4).

Le doigt fait tout d'abord avancer l'étoile de lunes (5)

Indication des jours de la semaine :

Le doigt de quantième (4) rencontre l'extrémité inférieure de la grande bascule (6) et pousse cette dernière vers le haut. 

L'extrémité opposée de la grande bascule, le bec de 7 (6a) actionne ainsi l'étoile des jours (7), l'aiguille ou le disque qui lui est associé indiquant alors le jour suivant.

Indication du quantième :

Par l'intermédiaire du petit cliquet (8), l'étoile du quantième est à son tour déplacée d'une dent vers la droite, l'aiguille correspondante sautant alors sur le quantième suivant. 

Indication des mois :

Fixée sur la partie inférieure de l'étoile de quantième (17), se trouve ensuite la came de quantième (9). 

L'extrémité inférieure (le palpeur) de la bascule des mois (10) glisse sur la courbure de la came, jusqu'à ce quelle arrive sur la partie haute de cette dernière à la fin du mois.

A ce moment le palpeur tombera sur la partie basse de la came et, par l'intermédiaire du cliquet des mois (10a), la bascule actionnera alors l'étoile des mois (11), ce qui déplacera l'aiguille correspondante vers le mois suivant. 

Voilà comment fonctionne le mécanisme du calendrier pour les mois de 31 jours.

La particularité du quantième perpétuel réside cependant dans le fait que toutes les indications concernant la date restent correctes jusqu'en l'an 2100, tenant compte des mois de 28, 29, 30 et 31 jours. 
Il faut pour cela un mécanisme supplémentaire.

Ce mécanisme se compose d'une came des mois (12), solidaire de l'étoile des mois déterminant la durée de ces derniers, d'une came bissextile (13), d'un palpeur (14), du grand cliquet (15) et de la grande bascule.

La pièce essentielle d'un calendrier perpétuel est la came des mois sur laquelle sont programmées les différentes durées mensuelles.
Les sections saillantes de sa circonférence représentent les mois de 31 jours, les encoches ceux de 30 jours.

Elle présente en outre une découpe circulaire dans laquelle la came bissextile (13) est déplacée une fois par année de 90 degrés par le mécanisme du calendrier. 
Trois côtés de cette came définissent les années non bissextiles mois de février de 28 jours), tandis que le quatrième, excentré par rapport à l'axe de la pièce, y indique les mois de février de 29 jours.

Cette étoile des mois fait un tour en 1 année.
Le petit rectangle doit donc effectuer un tour en quatre ans. 

Ce résultat est obtenu de la façon suivante :
Le canon du rectangle pivote librement dans l'étoile; il se termine par un carré sur lequel est ajoutée une " croix de Malte " à quatre dents.

 

La croix de Malte est maintenue par une vis. 
Elle est donc solidaire du petit rectangle, mais croix de Malte et rectangle tournent librement dans l'étoile.
Un doigt est fixé solidement sur le tenon de pivotement de l'étoile. 
Lorsque l'étoile tourne, le doigt reste donc immobile.
Lors de cette rotation, la croix de Malte rencontrera le doigt celui-ci s'engagera dans une " entrée " (entre deux dents) de la croix de Malte et l'obligera à tourner d'un quart de tour.

Par ce dispositif, le rectangle tournera également d'un quart de tour par an. 
Tous les quatre ans, son côté " excentré " vient se placer comme l'indique l'image de la pièce complète, assurant le fonctionnement correct, lors de l'année bissextile.

Correction automatique des fin de mois : 

Le palpeur de la grande bascule (14) lit en permanence sur la came bissextile la durée du mois en cours. 
Dans les mois comptant moins de 31 jours, il tombe dans les encoches de la came des mois; de ce fait, l'extrémité inférieure de la grande bascule se déplace davantage sur la gauche. 

A la fin du mois, la pointe du grand cliquet (15), qui n'a pas d'autre fonction que le rattrapage des jours en fin de mois rencontre le palier de la came des jours (16) associé à l'étoile de quantième (17).

Lorsque le doigt de quantième (4) actionne la grande bascule (6), c'est le grand cliquet (15), et non le petit, qui fera tourner l'étoile de quantième (17), par l'intermédiaire de la came des jours (16), de deux, trois ou quatre dents, de façon à ce que l'aiguille se déplace sur le 1er du mois suivant. 

Quant au changement de mois, il intervient au même moment, de la façon décrite plus haut. 

Les sautoirs (18) sont destinés à prévenir un déplacement inopiné des affichages. 

Grâce aux correcteurs (19), il est possible de modifier manuellement l'affichage du quantième, du jour et des phases de la lune.


Positions du grand cliquet de grande bascule dans l'encoche de la came de quantième par rapport au mois :




On peut voir sur l'image ci-contre :

Que la pièce a une came 48 qui fait un tour en 4 ans. Que le palpeur est dans une encoche de 28 février.

Que le grand cliquet (c'') est prêt à pousser la came (on est le 28 février).

Que le doigt entraineur des mois (31'') n'est pas encore appuyé contre une dent de l'étoile des mois. 


Au alentours de 22h30 le quantième rentre en prise.

La grande bascule étant dans l'encoche la plus profonde elle aura un grand déplacement pour pouvoir sortir de cette dernière.

Le doigt entraineur de quantième va pousser la grande bascule et par l'intermédiaire du grand cliquet qui se trouve dans la partie basse de la came va rattraper les jours perdus : 28 au 29, 29 au 30, 30 au 31.

A ce moment le doigt entraineur des mois (31'') est appuyé contre la dent de l'étoile des mois et le palpeur (m) est complètement sorti de l'encoche.
Le quantième poursuit sa progression, le grand cliquet va effectuer le passage du 31 au 1er et le doigt entraineur des mois (31'') fera tourner l'étoile des mois de Février à Mars.

Pour un mois de 30 jours par exemple le déplacement du cliquet supplémentaire sur la came sera moins important, donc il tombera au fond de l'encoche seulement pendant le passage du 29 au 30 et rattrapera les 2 jours qui reste la nuit suivante.



Le correcteur de quantième (correction multiple)

Le correcteur de quantième travaille avec la grande bascule, qui, à l'aide de ses cliquets et du bras de 7, corrige les jours (en violet), le quantième, le mois et l'année (si le quantième se trouve en fin de mois ou d'année).

Le correcteur des mois travaille d'abord avec la grande bascule afin de la dégager de la came des mois (en rouge) et ensuite avec l'étoile des mois pour la correction des mois (en vert).

Dans tous les quantièmes perpétuels, les corrections ne peuvent pas se faire entre 22 heures et 1 heure du matin car le mécanisme est en plein fonctionnement.
 
 
A voir également