Cours d'échappement

L'achevage sur l'échappement à ancre suisse

L'achevage : Opération consistant à vérifier la propreté et la liberté des mobiles de l'échappement, puis à assurer les fonctions mécaniques en limitant au maximum les pertes de l'énergie transmise à l'organe régulateur.

Télécharger

Les opérations nécessaires seront faites à la suite les une des autres :

Vérification de l'ancre.

  • Propreté générale, surtout celle des palettes.
    Qualité, symétrie et polissage de l'entrée et des cornes. 
    Ebat de cheville dans l'entrée (entre 0,02 et 0,03mm). 
  • Centrage, parallélisme, finition sans bavure du dard ; partie active symétrique et comprise entre 90° et 120°

Vérification de la roue d'échappement.

  • Liberté parfaite en rotation. Ebat de hauteur compris entre (entre 0,02 et 0,03mm).
  • Plat et rond de la roue.

 Mise en place de l'ancre. 

 Vérifier:

  • Liberté parfaite.
  • Ebat de hauteur (entre 0,02 et 0,03mm).
    Partagement h1, positionnement des dents de la roue d'échappement au millieu de la palette.
    Sécurité S1, entre le dessous du plot de dard et le dessus de la platine.
  • Sécurité S2, entre le dessus de l'ancre et le dessous du pont d'ancre. 

 

Mise en place du balancier.

Vérifier:

  • Liberté parfaite en oscillation ou rotation, si le spiral n'est pas en place

Ebat de hauteur (entre 0,01 et 0,03mm).
"Rond" parfait de l'axe et des plateaux
Sécurité S3, entre le dessous du grand plateau et le dessus des cornes (entre 0,1 et 0,2mm).
Centrage h2, le dard doit se trouver au millieu du petit plateau.
Sécurité S4, entre le dessous du petit plateau et le dessus de la platine.

  • Sécurité S5, entre le dessus du dard et le dessous de la cheville de plateau. 

 

 

 Réglage de l'ébat de coin.

Au début de l'achevage l'ébat de coin doit être petit et surtout égal de chaque côté, si nous avons des goupilles de limitation, il faudrait que les faces d'appui soient le plus parallèles avec la baguette, afin que l'ébat de coin ne varie pas avec l'ébat de hauteur de l'ancre.

Remarque: Cette condition est difficilement réalisable, c'est pourquoi on limitera l'ébat de hauteur de l'ancre.

Une fois l'achevage terminé, il ne faudra pas que l'ébat de coin dépasse la moitié de l'engagement total.


Ajustage du chemin perdu.

Si les chemins perdus sont très différents, on déplacera une palette ou les deux jusqu'à ce que les chemins perdus soient égaux.
A ce moment si l'ancre est bien fabriquée ainsi que les palettes, les engagements totaux doivent être bons et égaux. 


Ajustage de la force de l'échappement.

C'est la valeur de pénétration des dents de la roue d'échappement sur les plans de repos des palettes.

De D à B = 1/3 de la largeur du plan d'impulsion. 
Valeur qui est en fait nommée : repos ou engagement total ou encore dégagement total.

Remarque: Afin de conserver un échappement centré, il faut rentrer ou sortir de la même valeur les deux palettes, même remarque pour les goupilles de limitations.

 

  

Tableau des retouches:

 


 Ajustage de l'ébat de dard.

En modifiant la longueur du dard et en le pliant éventuellement un peu à droite ou à gauche, on fera en sorte qu'il soit égal de chaque côté.

L'ébat de dard doit être plus fort que l'ébat de coin sans toutefois dépasser la moitié de l'engagement total. 


Ajustage de l'ébat de corne.

Il se fait par le limage puis par le polissage bercé du devant des cornes.

L'ébat de corne doit être le même de chaque côté, sa valeur au bout des cornes doit être plus grande que l'ébat de dard et être inférieure à l'engagement total.
(1/2 à 3/4 de l'engagement total). 

C'est un ébat qui n'est quasiment plus retouché, excepté pour des pièces anciennes qui ont encore des ancres avec des cornes bercées.
Dans les ancres "modernes" les cornes sont droites et donc si l'ébat de coin est bon avec les valeurs admises l'ébat de corne le sera également. 

Le sommaire du cours d'échappement

A voir également