Cours d'échappement

Ebats de coin, corne dard

Pour assurer la liberté du balancier, il est nécessaire de maintenir un jeu entre les plateaux et la fourchette.

L'ÉBAT DE COIN.

Définition :

On nomme ébat de coin, l'angle parcouru accidentellement par l'ancre depuis sa position d'appui contre une goupille de limitation et le contact du coin (de l'entrée) contre la cheville de plateau.

L'ébat de coin est fait et contrôlé lors de l'achevage pour aligner d'une façon symétrique l'échappement.

La valeur de l'ébat de coin s'observe sur le plan de repos de la palette.

On admet comme valeur de l'ébat de coin, la moitié de l'engagement total.

En aucun cas, il n'excédera la valeur de cet engagement, sinon lors du déplacement accidentel de la fourchette, une dent peut tomber sur le plan d'impulsion de la palette, dès lors l'entrée exerce une pression contre la cheville et le balancier est freiné.

 

 

 

L'ÉBAT DE CORNE.

Définition :

On nomme ébat de corne, l'angle parcouru accidentellement par l'ancre depuis sa position d'appui contre une goupille de limitation et le contact de la corne contre la cheville de plateau.


Plus la cheville de plateau s'éloigne de la corne et plus la valeur de l'ébat augmente.

On admet comme valeur de l'ébat de corne, la moitié de l'engagement total, en aucun cas il n'excédera la valeur de ce dernier.

 

 

 

 

L'ÉBAT DE DARD.

Définition :

On nomme ébat de dard, l'angle parcouru accidentellement par l'ancre depuis sa position d'appuis contre une goupille de limitation et le contact du dard contre le pourtour du petit plateau.

On admet comme valeur de l'ébat de dard, la moitié de l'engagement total, en aucun cas il n'excédera la valeur de ce dernier, car si c'est le cas, nous aurons une dent qui peut passer sur le plan d'impulsion et nous aurons un frottement important entre le dard et le petit plateau. 

 

 

 

 

 

L'ÉBAT DE CORNE

L'ébat de corne mesuré à l'extrémité de la corne sera plus fort que l'ébat de coin et que l'ébat de dard.
Ceci pour éviter tout risque d'arc-boutement entre la cheville de plateau et l'extrémité de la corne.

L'ébat de corne sera plus grand que le chemin perdu.
A cause de la vitesse élevée du balancier, la cheville peut quitter l'entrée avant que le chemin perdu ne soit opéré.
Donc il risque de se produire un frottement entre la cheville et la corne.

Le sommaire du cours d'échappement

A voir également