Cours d'échappement

Description de l'échappement

L'échappement se compose :

D'une roue portée par le pignon d'échappement :

La roue d'échappement est rivée sur le pignon d'échappement.
La forme de ses dents varie suivant que le :

1. plan d'impulsion est totalement sur l'ancre

2. plan d'impulsion est totalement sur la dent

3. plan d'impulsion est partagé entre la roue et l'ancre

Terminologie:

A - B : Le plan de repos

B - C : Le plan d'impulsion

B : Le bec de repos

C : Le talon de la dent

D : Le serge

E : Le bras

F : Le moyeu

 

D'une ancre chassée sur une tige.

L'ancre porte deux bras entaillés dans lesquels viennent s'ajuster les palettes (ou levées).
La roue d'échappement tourne dans le sens des aiguilles d'une montre; une dent de cette roue rencontre d'abord la palette de gauche qui est la palette d'entrée (E), 
puis la palette de droite qui est la palette de sortie (S).

A - B : Le plan de repos

B - C : Le plan d'impulsion

C - F : Le revers de la palette

B : Le bec de repos

C : Le bec d'impulsion

D : Le point de repos

G : La fourchette

H : La baguette

 

I : Les cornes

J : L'entrée de la fourchette

K : Le dard

L : Le plot du dard

 

 

D'un double plateau chassé sur l'axe de balancier.

A : Grand plateau

B : Petit plateau

C : Cheville de plateau

D : Encoche

 

Les déplacements angulaires de l'ancre sont limités par des goupilles de limitation ou des parois de limitation (à Genève: étocaux) .

Le sommaire du cours d'échappement 

A voir également