Vacheron Constantin

Nouveautés 2014

Maître Cabinotier Astronomica

Maître Cabinotier AstronomicaTutoyant les étoiles, le Calibre 2755-B1 figure parmi les plus complexes jamais réalisés par la marque et présente des complications inédites, principalement astronomiques. Ce mouvement mécanique à remontage manuel – doté de 58 heures de réserve de marche – embarque une combinaison originale de 15 complications, animées par 839 composants, pour un diamètre d’à peine 33,90 mm et seulement 12,15 mm d’épaisseur. Lisibles sur un affichage double face.

Répétition minutes, équation du temps, tourbillon, quantième perpétuel, date, jour de la semaine, mois, années bissextiles, réserve de marche, indication des heures de lever et de coucher du soleil. Outre les heures et les minutes, pas moins de onze complications s’affichent avec clarté et distinction au recto, côté cadran. Deux complications majeures parmi les plus sophistiquées de la Haute Horlogerie – la répétition minutes et le tourbillon – y côtoient des complications de type astronomique : un quantième perpétuel, une équation du temps ainsi que l’indication des heures de lever et de coucher du soleil. Parmi ces captivantes complications, la
répétition minutes mérite une attention particulière, puisqu’elle dispose d’un ingénieux dispositif de régulateur de sonnerie volant centripète, mis au point par la Manufacture Vacheron Constantin. Parfaitement silencieux et évitant l’usure du mécanisme très sollicité de la sonnerie, il permet de réguler la durée de la séquence musicale afin d’entendre distinctement et harmonieusement les notes sonnées pour les heures, les quarts et les minutes, lorsque les marteaux frappent sur les timbres. En plus de la répétition minute, le cadran arbore à 6 heures un sublime tourbillon, traditionnellement pourvu d’une cage en forme de croix de Malte, emblème de la Maison.

Maître Cabinotier AstronomicaLe verso n’a pas à rougir de la comparaison avec le recto. À lui seul, il regroupe 4 complications et propose l’affichage de 7 fonctions à la fois intéressantes et utiles : une carte du ciel, le solstice, l’équinoxe, l’heure sidérale, l’âge et les phases de la lune, les saisons et les signes du zodiaque. Un ensemble de complications extrêmement rares dans le ciel de la Haute Horlogerie. Exclusivement dédié à l’affichage de fonctions astronomiques, le cadran s’articule sur deux niveaux. Le disque central arbore une carte du ciel vu de l’hémisphère nord ainsi que les quatre points cardinaux. Il affiche symétriquement, à travers deux ouvertures
au Sud et au Nord, les mois de l’année et l’heure sidérale, correspondant à l’heure « vraie ». Cette dernière indication, nécessaire aux horlogers, leur permet d’ajuster la carte du ciel en fonction de la ville de référence choisie par le client unique.
Pointant le pourtour du premier niveau de cadran, une petite aiguille renseigne l’âge de la lune, autrement dit, le nombre de jours depuis la dernière pleine lune.

Le deuxième cadran foisonne lui aussi de fonctions astronomiques du plus grand intérêt. Une longue et fine aiguille centrale, ornée d’un soleil sur son contrepoids, traverse le cadran pour designer la date sur le pourtour extrême du disque. Elle indique également le signe du zodiaque, la saison, et enfin l’équinoxe ou le solstice correspondant à la date en cours. Si l’équinoxe se caractérise par une durée égale entre le jour et la nuit, le solstice, lui, correspond à une durée de jour minimale ou maximale. Il se produit deux fois par année, aux alentours du 21 juin pour le solstice d’été et du 21 décembre pour celui d’hiver. Les jours avoisinant le solstice d’été sont les plus longs de l’année tandis que ceux proches du solstice d’hiver sont les plus courts. Les équinoxes, quant à eux, sont les deux jours de l’année où le soleil change d'hémisphère céleste et passe précisément au zénith sur l'équateur terrestre. Une année connaît deux équinoxes: entre les 19 et 21 mars et entre les 22 et 23 septembre. Ces dates correspondent conventionnellement au début du printemps et de l'automne.

Patrimony Traditionnelle tourbillon 14 jours squelette

Patrimony Traditionnelle tourbillon 14 jours squelette

Associer un tourbillon à une réserve de marche aussi impressionnante induit une construction particulière. Ainsi, la montre Patrimony Traditionnelle tourbillon 14 jours squelette met-elle en oeuvre pas moins de quatre barillets superposés deux par deux dans la partie supérieure du mouvement, générant davantage d’encombrement que dans la partie inférieure. Vacheron Constantin a dompté ces jeux de volumes en architecturant son calibre 2260 SQ par strates, créant ainsi une profondeur que la Manufacture est ensuite venue souligner au travers d’un motif de gravure spécialement imaginé pour en sublimer l’effet tridimensionnel.

Si le squelettage répond à une recherche purement esthétique, il n’en amène pas moins une complexité supplémentaire à chaque étape par rapport à un calibre plein. Ainsi, trouver le subtil équilibre entre ajourage et fonctionnalité requiert en moyenne deux mois pour le seul travail de conception et de modélisation, auquel s’ajoutent ensuite de longues heures d’étirage, d’anglage et de gravure.

 Métiers d’Art Mécaniques Ajourées

Réinterprétation contemporaine de l’art ancestral de la gravure main, la fine mécanique squelettée du modèle Métiers d’Art Mécaniques Ajourées se voit ennoblie par un autre métier d’art dans lequel la Manufacture Vacheron Constantin excelle depuis ses origines : l’émaillage Grand Feu.

 Métiers d’Art Mécaniques AjouréesDémontrant une nouvelle fois toute l’étendue de leur savoir-faire, les artisans-émailleurs de la Maison ont ainsi façonné une bague surmontant le calibre, au terme d’un patient travail exigeant une virtuosité extrême, puisque la forme circulaire de l’anneau à émailler induit de sérieux risques de déformation. A cet exercice périlleux relevé de main de maître s’est ajoutée une autre difficulté, à savoir obtenir l’une des teintes les plus difficiles à réaliser avec l’émail Grand Feu : un noir profond et opaque. Un véritable défi, puisque plus une couleur est foncée, plus la lumière vient réfléchir les moindres imperfections. Pour restituer toute la beauté du noir, le maître émailleur a ainsi dû créer une surface parfaitement plane et uniforme, afin d’éviter l’apparition de bulles indésirables lors des cuissons successives de l’émail.
Déclinée tour à tour en noir, bleu ou gris, la bague émaillée Grand Feu est soulignée de chiffres romains, empruntant leur style à ceux des horloges centrales des grandes gares européennes de la fin du 19e siècle, tissant un pont avec les motifs architecturaux gravés sur le calibre.
Dans sa version haute joaillerie, la Métiers d’Art Mécaniques Ajourées fait entrer un troisième métier d’art dans sa fascinante orchestration : le sertissage. 42 diamants de taille baguette viennent ainsi illuminer la lunette de leur éclat, auquel font écho les pierres serties sur le fermoir du bracelet, également serti de 12 diamants taille baguette. L’ensemble de la pièce est ainsi sertie de près de 2.8 carats.

Si l’architecture squelettée du calibre 4400SQ révèle un fascinant travail de gravure main, elle ne doit pas faire oublier les performances de cette somptueuse mécanique. Battant à la fréquence de 28'800 alternances/heure, le mouvement affiche une remarquable précision et dispose d’une impressionnante réserve de marche de soixante-cinq heures – un vrai confort pour un calibre à remontage manuel.

Métiers d’Art Fabuleux Ornements

Métiers d’Art Fabuleux Ornements – manuscrit indien
Email Grand Feu champlevé et gravure main
Dans un écrin d’or rose auréolé d’une lunette sertie de diamants, dix couleurs d’émaux, vibrantes, éclosent sur le cadran. Chatoyantes, elles dessinent des fleurs d’inspiration orientale qui s’épanouissent sur un ciel bleu. Le Maître émailleur a traduit la vivacité et la richesse des illustrations indiennes dans une profusion d’émaux intenses qui viennent liserer le calibre squeletté, à l’image des motifs floraux qui décorent les marges des anciens écrits orientaux. Les contours de son décor sont d’abord champlevé pour créer des alvéoles séparées par de mince cloisons d’or avant d’y disposer un à un les émaux. Au total dix teintes signent une véritable gageure en terme de maîtrise des cuissons, un véritable talent d’alchimiste. Les feuillages, minutieusement gravés à la main après émaillage, avivent l’éclat de la pièce, répondant en écho à la gravure du calibre ajouré. Une dernière étape des plus délicates, qui, au moindre écart, menace de recommencer l’ensemble de la création.

Métiers d’Art Fabuleux Ornements – architecture ottomane
Anglage, nacre et demi-perles
Le calibre aérien trouve un écho à sa mesure dans le moucharabieh d’or rose chanfreiné qui forme le cadran, et dont chaque aspérité est anglée à la main. Posée sur un lit de nacre blanche naturelle, la grille d’or constellée de demi-perles rappelle la majesté de l’architecture en volutes du Moyen-Orient. Le décor des bagues, appelé milgrain, et minutieusement réalisé, ajoute à la magie de l’ouvrage. L’univers féérique des mille et une nuits se poursuit dans les arabesques du calibre également parées de gravures.

Métiers d’Art Fabuleux OrnementsMétiers d’Art Fabuleux Ornements – Dentelle française
Guillochage, émail Grand Feu et sertissage
Une lumineuse guipure d’or blanc habille de saphirs et de diamants le cadran en émail Grand Feu translucide guilloché à la main. Polie avec art, cette dentelle n’est pas sans rappeler la grande tradition des broderies à la française, un art ancestral inscrit dans la culture du pays. Une infinie sensation de légèreté emplit la scène, à l’image de ces ouvrages réalisés au crochet ou au fuseau, avec patience et dextérité. La base du cadran en or est habillé d’un motif guilloché qui confère un subtil relief à l’émail translucide.

Métiers d’Art Fabuleux Ornements – Broderie chinoise
Glyptique, cloisonné de pierres et gravure
Réalisé en cloisonné d’opale rose, le cadran est tapissé de fleurs en rubis, cuprites et grenats. A l’image des broderies chinoises en fils de soie qui ornent de précieuses étoffes, la grâce des pierres taillées et sculptées selon l’art de la glyptique s’orne de feuilles et de pistils en or, finement gravés à la main. Le souci du détail poussé à l’extrême, dans les nervures des végétaux ou la rondeur des pétales, confère un fascinant relief à l’ornement. La gravure des rubis, particulièrement délicate, constitue un véritable défi. Les opales roses, taillées et lapidées une à une à la main, forment une tapisserie de pierres sur un cadran préparé avec des cloisons d’or gris dont l’épaisseur ne dépasse pas 0,5mm. La finesse de l’ouvrage réalisé par les Maîtres lapidaires et graveurs rend un hommage vivace à l’art traditionnel de la broderie pratiqué en Chine depuis des millénaires.

Les montres Métiers d’Art Fabuleux Ornements arborent le prestigieux Poinçon de Genève.

Eric Cosandey

Venez en discuter sur le forum

Par année