Urwerk

Nouveautés 2009

UR-CC1« KING COBRA »

Urwerk cc1Sur la UR-CC1, deux lignes horizontales. Deux cylindres – l’un pour les heures, l’autre pour les minutes. Ne vous méprenez pas sur l’apparente simplicité d’un tel affichage. Il a requis plus de trois ans de développement et nécessitera trois années de production.

Une triple came verticale et un segment denté (visibles sur la tranche de la UR-CC1) assurent la rotation du cylindre des minutes.
Le cylindre des minutes effectue une rotation de 300° de zéro à soixante minutes. Arrivé au marqueur des 60 minutes, le cylindre est ramené à sa position d’origine en 1/10ème de seconde par un fin ressort extra-plat. Ce mouvement rétrograde des minutes provoque l’avancée du cylindre des heures d’une unité.
La triple came est réalisée en bronze béryllium, un métal connu pour ses propriétés autolubrifiantes et son faible coefficient de friction. Elle prend la forme de trois mini-triangles à pente aigue. Cette triple came assure la trajectoire du segment denté relié au cylindre des minutes.
La triple came effectue une rotation complète en trois heures, chaque came permettant la rotation du cylindre des minutes du marqueur 0 à 60minutes.
Cent quatre points de référence ont été calculés pour déterminer l’angle parfait de chacune des trois cames.

urwerk CC1 mouvement   urwerk CC1

Le segment denté relie la came au cylindre des minutes. Il présente deux propriétés à première vue contradictoire. Il se doit d’être parfaitement rigide afin de transmettre fidèlement le mouvement de la triple came au cylindre des minutes et extrêmement léger afin de consommer le minimum d’énergie possible.

urwerk CC1 backCette pièce sensible a été exécutée par la maison Mimotec grâce à son tout nouveau procédé de photolithographie. Réalisée en silicium, elle présente une structure en nid d’abeille lui permettant de réunir les deux conditions dureté et extrême légèreté.
le cadran de la UR-CC1 est animé, en première mondiale, d’une seconde digitale. Elle affiche les chiffres pairs des secondes. Pour réaliser cet exploit technique, la pièce a été usinée en silicium par la compagnie Mimotec.

La UR-CC1 bénéficie de la technique de frein pneumatique du « rotor fly brake », une hélice reliée au rotor de la montre. Ce système protège le système de remontage automatique des chocs trop violents et assure une meilleure longévité de la pièce. Le « rotor fly brake » est apparent sur le flanc de la UR-CC1.

UR103T

urwerk ur103T tarantulaLa UR103T, « T » pour Temps, Témérité, Tellurique ? Le « T » de la 103T est un mystère qui se dévoile au premier regard. Observez le cœur de cette création, vous y trouvez une nouvelle forme de vie. Une structure mouvante y a pris place. La Tarantula!

La dernière née de la collection UR103 emprunte plus d’un gènes ADN à la célèbre représentante du monde arachnéen : Une esthétique.
La croix centrale de la UR103 classique – croix orbitale en titane – a été remplacée par toute une structure de métal. Une composition en ARCAP qui enserre les quatre satellites des heures, n’en laissant apparaître qu’un, le premium, celui de l’heure exacte qui défile le long du rail de la minute.
Une grâce.
Sur la UR103T, chaque satellite a acquis son autonomie et se déplace indépendamment. Tandis que le premium défile devant le chemin des minutes et indique l’heure de façon analogique et digitale, les trois autres satellites effectuent une danse à quatre temps.

urwerk ur103T tarantulaHors du chemin de la minute, ces trois satellites accompliront chacun une rotation de 480° : quatre révolutions de 120° sur leur propre axe. La masse en déplacement ici est 311 fois plus conséquente qu’un jeu d’aiguilles classiques. Ultra précision d’usinage, équilibre et minutie du montage sont alors des impératifs pour assurer l’isochronie de cette pièce d’exception.

Les 4 satellites de la UR103T sont façonnés dans l’aluminium puis montés sur une croix de Genève en bronze béryllium. Le module est suspendu à une structure en ARCAP P40, alliage inoxydable et amagnétique. Il prend place sur une platine également en ARCAP P40.

URWERK - JEAN-VINCENT HUGUENIN

La maison URWERK présente aujourd’hui sa ligne Edition Spéciale élaborée en collaboration avec le maître graveur, Jean-Vincent Huguenin. Cette collaboration entamée en 1996 atteint aujourd’hui sa maturité. Les pièces proposées ici sont librement inspirées par le courant « Art Déco ».

URWERK - JEAN-VINCENT HUGUENIN   URWERK - JEAN-VINCENT HUGUENIN

Des pièces qui mettent en exergue modernisme et tradition, symétrie et formes naturelles. Un reflet du savoir-faire de l’équipe URWERK allié à la maîtrise de Jean-Vincent Huguenin.

Par année