Ulysse Nardin

Nouveautés 2013

JADE

Ulysse Nardin lance son premier calibre à remontage automatique conçu et produit en interne destiné aux montres pour dames, rendant ainsi hommage à la clientèle féminine sensible à sa quête d'innovation.
Basé sur un concept unique, ce calibre est conçu et fabriqué de manière à faciliter les manipulations de la couronne pour ajuster la date et l'heure, évitant ainsi à ces dames de se casser un ongle.
Les montres équipées du calibre UN-310 sont dotées d'un poussoir sur la boîte, à quatre heures, qui permet d'activer les différentes fonctions de la couronne : remontage (position 1), ajustement de la date en avant, en arrière (position 2) et ajustement de l'heure (position 3). Chaque opération s'effectue simplement en tournant la couronne dans un sens ou dans l'autre, sans avoir à tirer dessus.
L'obtention de la position adéquate pour le réglage de la date ou de l'heure ne nécessite plus de manipulations incommodes.
Le modèle phare de cette série sera orné de quatre exquises cornes en jade verte sur tout le pourtour de la lunette, qui forme un splendide anneau d'émeraudes et de diamants dans un paysage hivernal à l'élégance subtile.
Le cadran de nacre, également serti de diamants, renforce le caractère exquis de ce modèle. Les admirateurs d'Ulysse Nardin seront également ravis par les autres pièces de la collection, qui intègre une version plus sobre, ornée de diamants et de saphirs.
Héritière de l'esprit pionnier de la marque, la technologie du silicium est intégrée dans le calibre de base, les roues d'échappement et l'ancre suisse.

 

MARINE CHRONOGRAPH MANUFACTURE

En 2012, Ulysse Nardin présentait déjà le modèle Marine Chronometer Manufacture équipé du mouvement maison UN-118. La nouvelle Marine Chronograph Manufacture vient aujourd’hui renforcer cette collection, reprenant les codes éminemment classiques des instruments de marine : un boîtier généreux de 43 mm de diamètre synonyme d’une excellente lisibilité, une lunette cannelée, une couronne vissée garantissant une parfaite étanchéité et un entre-corne plein assurant une admirable stabilité au poignet. Mais c’est son cadran d’une extrême pureté qui attire immédiatement le regard.
Issu des ateliers Donzé Cadrans rachetés par la Maison Ulysse Nardin en 2011, il est à lui seul un hommage appuyé aux créations du fondateur. En émail Grand Feu, il fait appel à un savoir-faire et une technique aujourd’hui très rares, et dont fort peu de manufactures peuvent se targuer de maîtriser encore. L’artisan applique ainsi l’émail par couches successives, entre lesquelles le cadran est à chaque fois passé au feu à près de 900°C. Du blanc profond se détache alors progressivement le noir intense des chiffres romains des heures, de la minuterie chemin de fer et des différents compteurs. Inaltérable face au temps, fierté d’Ulysse Nardin, ce cadran émail Grand Feu équipe la Marine Chronograph Manufacture dans sa version or rose 18 ct limitée à 150 exemplaires.
Autre fierté de la Maison : le calibre chronographe automatique UN-150. Doté d’une réserve de marche de 48 heures, il propose les fonctions heures, minutes, petite seconde à 9h, date par guichet à 4h30 ainsi qu’un chronographe affichant les secondes au centre, un compteur des minutes à 3h et un compteur des heures à 6h.
Paré de 322 composants, il a nécessité deux ans de mises au point et de finitions après le rachat de ses droits auprès d’une grande marque suisse.
Il est aujourd’hui réalisé à l’interne par Ulysse Nardin, qui l’a de plus pourvu de son échappement en silicium battant à 28'800 alternances par heure, gage d’une extrême précision.

ULYSSE NARDIN SKELETON

Le nouveau mouvement maison spécialement développé à cette occasion s’illustre par son architecture épurée et des proportions parfaitement équilibrées. Le barillet à 12h répond en effet à l’échappement placé à 6h.
Il est surmonté d’un rochet gravé du nom de la marque, de son blason ainsi que la réserve de marche. Sa décoration se distingue aussi par le jeu de surfaces microbillées et polies.
Des variations de couleurs égaient les composants métalliques. Le pourpre des rubis brille parmi les ponts satinés « soleil » et anglés à la main. Sur la version avec boîtier en or rouge, chaque roue du train de rouage est rhodiée. Tandis que celles de la version platine luisent d’une couleur paille grâce à un revêtement d’or jaune 18 ct.
Le bleu des vis en acier fait écho aux composants azurés en silicium.
Spécialement dessinées, les aiguilles s’inspirent d’une forme feuille légèrement cintrée puis squelettée à son extrémité. Interprétation d’un calibre Ulysse Nardin de 1922, il porte, vissée au dos, une plaque gravée du numéro de chaque pièce, par définition unique.

BLACK SEA

Entièrement vêtue de noir, la nouvelle Black Sea allie à la perfection sa double fonction d’instrument de plongée à celle de la belle horlogerie. Elle abrite un mouvement à remontage automatique qui dispose d’une réserve de marche de 42 heures, une petite seconde surdimensionnée ainsi qu’une grande date.
Conçue pour affronter les conditions extrêmes, son boitier imposant en acier inoxydable est recouvert de caoutchouc vulcanisé noir. Munie d’une lunette tournante et d’une couronne vissée également en caoutchouc, Black Sea garantit une étanchéité jusqu’à 200 mètres.
Les index des heures ainsi que les aiguilles des heures et des minutes sur le cadran sont recouvertes de matière luminescente bleue privilégiant une lisibilité accrue.
L’indicateur de réserve de marche est situé à 12h tandis que la petite seconde et la grande date s’affichent dans un guichet à 6h.

STRANGER

Outre la haute technologie, l’innovation Stranger détient également une composante artistique musicale: la Stranger est inspirée d’une boîte à musique classique. Une boîte à musique à porter au poignet, dont le jeu musical peut être observé en action à travers un verre saphir.
Le développement de cette merveille de l’horlogerie a duré plus de cinq ans. La Stranger est une fusion de la musique et du temps, de l’esthétique et de la fonction, inspirée par Dieter Meier, partenaire d’Ulysse Nardin, musicien (Yello) et artiste conceptuel, qui s’est engagé en 1983 dans l’entreprise de son ami Rolf Schnyder.
La mélodie Strangers in the Night peut être jouée toutes les heures ou en appuyant sur un bouton. La couronne à poussoir intégrée permet de régler différentes fonctions, dont le remontage, l’avancée ou le recul de la date et le réglage de l’heure. Pour ce faire, il suffit de tourner la couronne en avant ou en arrière.
Le bouton marche/arrêt, qui active ou désactive le mécanisme musical, se trouve à 10 heures.
La mélodie est ainsi programmée pour être jouée toutes les heures ou pas du tout.
Le modèle Stranger est fabriqué en édition limitée à 99 exemplaires numérotés en or rose.

Par année