Richard Mille

Nouveautés 2012

TOURBILLON RM 053 PABLO MAC DONOUGH

Le polo est l’un des sports les plus exigeants pour un calibre tourbillon. Virages brusques, balancements sauvages, chocs violents entre chevaux et cavaliers : autant de forces qui vont bien au-delà des normes habituellement rencontrées dans d’autres disciplines sportives. Le polo, « roi des sports », est un jeu à la fois très élégant mais également très physique.
Richard Mille a ainsi eu l’idée de créer pour Pablo Mac Donough, partenaire de la marque, un tout nouveau boitier de forme tonneau pensé pour supporter les chocs extrêmes liés au polo. Ce boitier « cuirassé » possède un double bosselage en carbure de titane disposant de deux fenêtres de lecture. La conception du mouvement et les fenêtres sont inclinées à 30°.
Les secondes et la cage du tourbillon apparaissent dans la fenêtre de lecture de gauche et les heures et minutes sont visibles à droite.
Cet angle de vue s’avère idéal pour le cavalier. Le dessin du mouvement tourbillon, entièrement nouveau et extrêmement compact, utilise une platine fortement squelettée et des ponts affichant une disposition compacte du train d’engrenage et du barillet. Le mouvement lui-même étant extrêmement léger et parfaitement unifié, est moins sujet aux forces centrifuge et centripète générées au cours des matches.

TOURBILLON CHRONOGRAPHE DE COMPÉTITION À RATTRAPANTE RM 056 FELIPE MASSA - SAPHIR

Le mouvement de la RM 056 reprend toutes les caractéristiques du calibre RMCC1, un mouvement tourbillon à remontage manuel avec heures, minutes, fonction chronographe à rattrapante, indicateurs de réserve de marche, de couple et de fonctions.
La véritable évolution de cette montre tourbillon Chronographe de Compétition à rattrapante RM 056 Felipe Massa se situe au niveau de son boitier en saphir, exploit d’ingénierie et de style.
C'est en effet la première fois qu’un boitier au dessin si complexe est réalisé dans ce matériau extrêmement dur, avec 9,0 sur l’échelle de Mohs. La lunette, la carrure et le fond de la RM 056 sont réalisés à partir de blocs de saphirs taillés dans la masse. Aucune structure externe n’est utilisée comme support pour l’assemblage de ces pièces.
Cette réalisation a demandé plusieurs années de recherches et de tests afin de répondre aux exigences de résistance et de confort. Le saphir est réputé pour sa grande résistance aux rayures. Constitué de cristaux d’oxyde d’aluminium (Al2O3), sa transparence résulte de la pureté de sa composition.
Le plus grand défi relevé par Richard Mille a été l’usinage de telles pièces. Le challenge était d’autant plus périlleux que l’usinage du saphir est très complexe. Bien qu’extrêmement résistant, le saphir n’autorise en effet pas la moindre erreur de taillage. La réalisation d’un tel boitier a demandé pas moins de 1000 heures d’usinage par boîtier dont 430 heures de meulage et 350 heures de polissage pour l’ensemble carrure/lunette/fond. Les outils de découpe doivent d’ailleurs être spécialement conçus pour cet usage et être équipés d’une pointe en diamant.
Le boitier totalement transparent permet ainsi une vue intégrale et unique du nouveau calibre RMCC1. La lunette et le fond sont traités antireflet des deux côtés et le boitier tripartite est étanche à 50 mètres.

LA RM 037 ET LE NOUVEAU CALIBRE AUTOMATIQUE CRMA1

Ce mouvement automatique, construit sur une platine squelettée en titane grade 5, possède une date surdimensionnée à 12 heures et un sélecteur de fonctions à 4 heures. Deux poussoirs, à la forme subtilement arrondie, sont positionnés à 4 et 10 heures.
Le premier poussoir permet de sélectionner d’une simple pression le remontage (W), la position neutre (N) ou la mise à l’heure (H). La fonction sélectionnée apparaît dans une ouverture à 4 heures.
Grâce au second poussoir, situé à 10 heures, l’on peut changer de date, lorsque l’on est en voyage par exemple, ou la réajuster notamment pour les mois de 29, 30 ou 31 jours. Un procédé plus simple serait difficile à imaginer.

 

RM 052 SKULL

Sa platine et ses ponts représentent ainsi une tête de mort réalisée en titane grade 5, qui devient partie intégrante du mouvement.
Le maxillaire supérieur et la mandibule enserrent le rubis de la cage du tourbillon.
L’arrière du crâne fait office de pont de centre. La platine squelettée et les ponts ont été soumis à des essais complets de validation afin d’optimiser leurs capacités de résistance.
Le mouvement est relié au boitier par 4 ponts inspirés par les os croisés apparaissant sur les pavillons des bateaux pirates.
Le nouveau dessin du boîtier avec ses flancs squelettés prolonge cette allégorie du crâne humain.

 

RM 057 DRAGON-JACKIE CHAN

L’année 2012 marque le début de l’année du dragon, qui commencera le 23 janvier 2012 pour finir le 9 février 2013. 
Pour célébrer cet événement et cet animal de si bon augure, Richard Mille et Jackie Chan ont créé la RM 057 Dragon-Jackie Chan. Sur la platine de mouvement, dans un Onyx noir pur et profond -une gemme qui protégerait des pensées négatives et veillerait à l’équilibre et à l’inspiration- le dragon en or rouge 18 carats, gravé et peint à la main, saisit le pont du tourbillon dans l’une de ses griffes. La patte à cinq griffes du dragon est la marque de son statut impérial.
Pour ajouter une touche élégante et visible, la signature ronde et gravée de Jackie Chan sur le côté de la platine en Onyx noir tourne toutes les 60 secondes, en même temps que la rotation du tourbillon. La RM 057 Dragon-Jackie Chan est une série limitée de 36 pièces en or rouge ou or gris 18K avec un dragon en or rouge.

Par année