Richard Mille

Nouveautés 2011

RM 037 ET LE NOUVEAU CALIBRE AUTOMATIQUE CRMA1

Richard Mille est heureux de présenter en avant-première une pièce d’importance, la RM 037 et le nouveau calibre automatique CRMA1, une construction Maison développée aux Breuleux, en Suisse, par les ingénieurs mouvements Richard Mille.
RM 037 ET LE NOUVEAU CALIBRE AUTOMATIQUE CRMA1Ce mouvement automatique, construit sur une platine squelettée en titane grade 5, possède une date surdimensionnée à 12 heures et un sélecteur de fonction à 4 heures.
Deux poussoirs, à la forme subtilement arrondies, sont positionnés à 4 et 10 heures. Le premier poussoir permet de sélectionner d'une simple pression le remontage (W), la position neutre (N) ou la mise à l'heure (H). La fonction sélectionnée apparait dans une ouverture à 4 heures.

Grâce au second poussoir, situé à 10 heures, l'on peut changer de date, lorsque l'on est en voyage par exemple, ou la réajuster notamment pour les mois de 29, 30 ou 31 jours. Un procédé plus simple serait difficile à imaginer.
La RM 037 possède également un tout nouveau mécanisme de couronne, breveté par Richard Mille pour ce premier calibre Maison. Traditionnellement, la couronne est reliée directement au mouvement, ce qui oblige l’horloger à effectuer une mise en longueur de la tige lors de l’emboitage. La liaison entre le mouvement et la couronne peut alors engendrer des dégâts en cas de chocs, la couronne étant partie intégrante du mouvement. Les ingénieurs de Richard Mille ont mis au point, sur la RM 037, un dispositif permettant de résoudre ce problème. En effet, la couronne est désormais solidaire de la boite, ce qui évite la mise en longueur de la tige. Grâce à ce procédé, il n’y a plus de risque de perte de la couronne et de bris de la tige du mouvement, lors d’un choc par exemple. La couronne est réalisée en titane grade 5 poli, en or rouge ou gris avec joint torique et collier en Alcryn.

RICHARD MILLE RM 033

L’une des caractéristiques de la montre automatique extra-plate RM 033 réside dans la disposition excentrée du micro-rotor à l’intérieur du calibre automatique RMXP1. Cette construction permet de gagner quelques précieux millimètres pour l’épaisseur totale du mouvement dont le diamètre est de 33.00 mm et l’épaisseur de seulement 2.60 mm.

RICHARD MILLE RM 033   RICHARD MILLE RM 033

Pour assurer une parfaite distribution des masses et un fonctionnement optimal, le rotor décentré est en platine et bidirectionnel. Cela permet un remontage efficace et des dimensions globales compactes pour ce mouvement squeletté extra-plat.
Le calibre RMXP1 comprend 29 rubis et a une fréquence de 3Hz. Le balancier est à inertie variable. Innovation majeure, ce type de balancier garantit une plus grande fiabilité en cas de chocs et lors du montage et du démontage du mouvement. La précision s’en trouve améliorée à long terme.
Le réglage plus fin et répétable de l’inertie est rendu possible directement sur le balancier par 4 masselottes orientables.

Le boîtier rond de la RM 033 a un diamètre de 45.70 mm et une épaisseur de seulement 6.30 mm.

TOURBILLON EXTRA PLAT RM 017

TOURBILLON EXTRA PLAT RM 017   TOURBILLON EXTRA PLAT RM 017

Avec ses dimensions de 49.80 mm x 38.00 mm x 8.70 mm, ce tourbillon extra plat reprend, sur le fond du boîtier, la courbe ergonomique qui séduit les amoureux des montres Richard Mille.
Située entre 12h et 6h, cette cambrure assure un confort total. Le calibre RM017 possède par ailleurs 23 rubis, a une fréquence de 3Hz et mesure 31.20 mm x 29.45 mm, pour une épaisseur de seulement 4.65 mm.

RICHARD MILLE RM30 À ROTOR DÉBRAYABLE

Boîtier tonneau - disponible en titane, or blanc ou or rose 18 carats.

RICHARD MILLE RM30 À ROTOR DÉBRAYABLELe rotor, source d’énergie pour les montres automatiques, soumet le mouvement à de fortes contraintes et notamment le barillet lors des phases d’armage. Lorsque le ressort de barillet est complètement tendu, il faut faire en sorte de limiter sa surtension. Pour éviter cette contrainte dommageable, l’on utilise traditionnellement un système de bride glissante qui intervient à la limite de la résistance du ressort. Cependant, ce système traditionnel n’empêche pas l’accumulation de débris à l’intérieur du barillet lorsque le rebord libère l’excès d’énergie pendant de longues périodes de remontage excessif, particulièrement dans le cas d’une personne très active.

Pour éviter toute tension liée au remontage, Richard Mille a imaginé et développé pendant quatre ans un rotor ayant la capacité de débrayer automatiquement, se désolidarisant ainsi du mécanisme de remontage lorsque le ressort est idéalement tendu.
Le rotor débrayable fonctionne de la manière suivante : lorsque la réserve de marche atteint 50h, le rotor est débrayé automatiquement grâce à un mécanisme spécifique. A ce stade, le rotor est désaccouplé du barillet.
A l’inverse, quand la réserve de marche descend en dessous de 40h, le rotor embraye automatiquement et la montre commence à être remontée jusqu’à ce que l’indicateur atteigne 50 heures.
Il est possible de vérifier ces phases grâce à un indicateur de remontage situé à 12h, qui permet de toujours savoir si le rotor est en fonctionnement (on) ou bien débrayé (off).

 

Par année