Patek Philippe

Nouveautés 2014

Patek Philippe Grandmaster Chime référence 5175

Patek Philippe Grandmaster Chime référence 5175Le boîtier double face de 47 mm de diamètre abrite – en plus de quatre barillets – un total de 20 complications, dont des fonctions très prisées et attendues de longue date comme une grande et petite sonnerie, une répétition minutes, un quantième perpétuel instantané avec affichage de l’année à quatre chiffres, un second fuseau horaire et deux premières mondiales brevetées dans le domaine des sonneries: une alarme acoustique sonnant l’heure d’alarme et une répétition de la date sonnant le quantième à volonté. Quatre autres brevets soulignent l’aspect novateur de ce garde-temps.

La grande sonnerie sonne automatiquement les heures et les quarts à chaque quart (la petite sonnerie uniquement les quarts aux quarts).
Sur la Grandmaster Chime, un double barillet réservé aux fonctions de sonnerie garantit une autonomie de marche de plus de 30 heures, avant de devoir à nouveau effectuer un remontage manuel. Une performance d’autant plus remarquable que les quarts ne sont pas marqués par des doubles coups, mais par des triples coups sur trois timbres, avec trois séquences mélodiques différentes, ce qui accroît la consommation d’énergie de 50% à chaque sonnerie de quart.

Patek Philippe Grandmaster Chime référence 5175 Patek Philippe Grandmaster Chime référence 5175 Patek Philippe Grandmaster Chime référence 5175

Le double barillet de sonnerie fournit également l’énergie pour la répétition minutes sonnant à volonté les heures, les quarts ainsi que les minutes écoulées depuis le dernier quart.
Patek Philippe Grandmaster Chime référence 5175L’idée de cette première mondiale brevetée remonte à une discussion entre le président de la manufacture Thierry Stern et un fidèle client de Patek Philippe, au cours de laquelle ce dernier évoqua la possibilité de créer une sonnerie de la date. Ce rêve est devenu réalité dans la
Grandmaster Chime, avec un poussoir permettant d’activer à volonté la répétition de la date.
La montre fait alors entendre un double coup aigu-grave pour chaque dizaine, puis un coup aigu pour chaque unité. Le 23 du mois sera donc signalé par la séquence ding-dong dingdong, suivie par ding-ding-ding.

Le cadran du quantième perpétuel, particulièrement lisible, se distingue par ses quatre cadrans auxiliaires dotés d’affichages par aiguilles, disposés autour de l’indication de l’année sur quatre chiffres avec cadre en or. A 3h se trouve le mois, à 6h la date et le cycle des années bissextiles, à 9h le jour et à 12h l’heure sur 24 heures avec aiguilles heures/minutes.
A l’exception de l’année sur quatre chiffres, les indications du calendrier sautent toutes de manière instantanée et synchronisée. Ce saut instantané est une nécessité pour que la répétition de la date puisse recevoir une information univoque même juste avant et après minuit. La date perpétuelle instantanée s’affiche également sur l’autre face de la montre, dans un petit cadran à 6h où elle entoure le guichet des phases de lune.

La montre commémorative du 175e anniversaire Patek Philippe Grandmaster Chime est fabriquée dans une édition limitée à sept exemplaires. Six sont destinés à être vendus à de fidèles collectionneurs de montres Patek Philippe. Le septième exemplaire, quant à lui, occupera une place d’honneur dans les vitrines du Patek Philippe Museum, où le public pourra venir l’admirer.

Patek Philippe Chiming Jump Hour référence 5275

PATEK PHILIPPE CHIMING JUMP HOUR RÉFÉRENCE 5275Lorsqu’on observe le passage du temps sur la Chiming Jump Hour, on remarque l’aiguille des secondes sautant en un clin d’oeil d’une seconde à l’autre sur l’échelle chemin de fer. Sinon, tout reste immobile sur le cadran en or décoré d’un motif floral. Mais aussitôt que l’aiguille des secondes arrive sur le chiffre 60, l’aiguille des minutes saute, elle aussi, instantanément à la minute suivante. Et à chaque heure pleine, l’affichage digital de l’heure dans le guichet à 12h saute également au chiffre suivant, de manière parfaitement synchronisée avec les aiguilles des secondes et des minutes. De plus, la montre fait alors retentir un petit signal acoustique marquant par un seul coup chaque heure pleine. La Chiming Jump Hour (heure sautante à sonnerie) rend ainsi hommage à la référence 3969, avec heure digitale sautante, lancée en 1989 pour le 150e anniversaire de Patek Philippe; elle reflète, par ailleurs, tous les progrès techniques réalisés par la manufacture au cours des 25 dernières années. La Chiming Jump Hour référence 5275 est fabriquée dans une édition limitée à 175 exemplaires – comme les 175 ans d’art horloger Patek Philippe.

PATEK PHILIPPE CHIMING JUMP HOUR RÉFÉRENCE 5275 mvt 32650Il a fallu quatre ans à Patek Philippe pour développer sous son propre toit des mécanismes permettant à la fois de stocker l’énergie pour les affichages sautants et de synchroniser à la seconde le saut des secondes, des minutes et des heures – une quête technique couronnée par le dépôt de trois brevets. La pièce maîtresse, parmi ces innovations, est la bascule des secondes en Silinvar® (un dérivé du silicium), couplée avec un ressort en spirale permettant de stocker l’énergie de huit alternances du balancier pour chaque seconde. La bascule est reliée par un crochet à une roue en Silinvar® avec «dents de loup» (asymétriques), engrenant elle-même avec la roue des secondes. Toutes les huit alternances, la bascule se soulève, la roue à dents de loup avance d’une dent et fait tourner la roue des secondes de 6°, ce qui fait avancer l’aiguille des secondes d’une seconde. Patek Philippe a choisi de fabriquer la bascule et la roue à dents de loup en Silinvar®. Grâce à sa masse réduite et à la quasi absence de frottements entre le crochet et les dents de loup, ce matériau high-tech garantit, en effet, une excellente efficacité énergétique, ce qui présente de grands avantages dans un mouvement devant piloter trois affichages sautants synchronisés. La roue des secondes porte une came en colimaçon.
PATEK PHILIPPE CHIMING JUMP HOUR RÉFÉRENCE 5275Après chaque rotation complète, cette came laisse tomber une palette en rubis, laquelle libère brièvement – grâce à une bascule – la roue des minutes, afin que cette dernière puisse avancer, en même temps que la roue des secondes, de 6° dans le sens horaire. Les secondes et les minutes sautent de manière simultanée. Lorsque la roue des minutes a accompli une rotation complète (60 minutes), le disque des heures avance, lui aussi, d’une heure, en parfaite synchronisation avec les secondes et les minutes. Ce disque tourne alors de 30°, car il comporte 12 chiffres des heures afin de garantir un affichage le plus grand possible et aisément lisible. Chaque heure pleine est également signalée par la sonnerie discrète d’un petit marteau frappant sur le timbre enroulé autour du mouvement. Cette particularité est un hommage à la grande tradition des montres à sonnerie Patek Philippe, qui contribuent beaucoup à la renommée inégalée de la marque. Le marteau peut être isolé grâce à un verrou logé dans le flanc du boîtier à 10h, afin d’empêcher la sonnerie automatique de l’heure. Ce mécanisme a fait l’objet d’un quatrième dépôt de brevet.

Patek Philippe World Time Moon

PATEK PHILIPPE WORLD TIME MOONLes montres à Heure Universelle Patek Philippe arborent traditionnellement un centre de cadran avec motif guilloché ou – particularité très recherchée dans les ventes aux enchères – un décor polychrome en émail cloisonné. Rien de tel sur la World Time Moon, ornée pour la première fois d’un affichage des phases de lune grand format.

En 2014, la Lune se pose en majesté sur le cadran d’une montre Patek Philippe. Les affichages des phases de lune traditionnels recourent à un guichet, doté d’une découpe spéciale, et à un disque orné de deux lunes rondes, qui effectue une rotation sur son axe en deux cycles lunaires. Les visages changeants de l’astre nocturne apparaissent ainsi de manière relativement petites. Pour offrir un spectacle nettement plus grand et plus attrayant, les concepteurs de la Patek Philippe World Time Moon ont développé un mécanisme qui met en vedette l’affichage des phases de lune au centre du cadran. Ce système se compose de deux disques superposés en verre minéral, d’une extrême finesse. Le disque inférieur, réalisé à l’aide d’une technique de métallisation novatrice, s’orne d’un ciel étoilé sur lequel se détache une Lune de grande taille, représentée avec un réalisme quasi photographique – y compris les cratères et les différentes «mers». Il effectue une rotation complète en un cycle lunaire, soit 29,53 jours. Le disque supérieur, fixe, comporte à 12h une métallisation en forme de coeur dont la silhouette, soigneusement étudiée, permet de reproduire la portion visible de la Lune, nuit après nuit, avec une grande précision.

Patek Philippe Multi-Scale Chronograph

Le Multi-Scale Chronograph ne se distingue pas seulement par son cadran avec trois échelles concentriques, mais aussi par sa nouvelle version du calibre CH 28-520, développée spécialement pour ce modèle. Doté d’un remontage automatique et d’une commande à roue à colonnes classique pour les fonctions de chronographe, ce mouvement possède un système d’embrayage à disques n’entraînant quasiment aucun frottement, ce qui permet d’utiliser la grande aiguille de chronographe comme aiguille des secondes permanente. Autre atout: son exceptionnelle précision, avec – comme l’exige le Poinçon Patek Philippe – un écart de marche maximum de –3 à +2 secondes par jour. Car plus un mouvement est précis, plus le seront aussi les affichages sur les échelles pulsométrique, tachymétrique et télémétrique.

PATEK PHILIPPE MULTI-SCALE CHRONOGRAPH   PATEK PHILIPPE MULTI-SCALE CHRONOGRAPH mvt 28-520

L’oeil est également attiré par le cadran, avec les trois échelles concentriques faisant la particularité de ce chronographe: sur les modèles hommes, de l’extérieur vers l’intérieur, le télémètre, le pulsomètre et le tachymètre; sur les montres dames, ces mêmes échelles en ordre inversé.

Patek Philippe «Métiers de haut artisanat»

PATEK PHILIPPE «MÉTIERS DE HAUT ARTISANAT»Pour marquer son 175e anniversaire, Patek Philippe dévoile une large palette de garde-temps «Métiers de haut artisanat» en éditions limitées rendant hommage à tous ces savoir-faire devenus rares. Et quel meilleur thème choisir que la ville de Genève, avec son panorama urbain, ses habitants et sa fameuse rade? C’est ici qu’Antoine Norbert de Patek a trouvé refuge en 1835. Ici que quatre ans plus tard, il a fondé sa manufacture, rebaptisée «Patek, Philippe & Cie» en 1851, après l’arrivée du génial horloger français Jean Adrien Philippe.
Depuis lors, la firme est toujours restée fidèle à Genève et sa maison mère se trouve depuis 1853 à la rue du Rhône, avec vue sur le lac. Ce lac est également célèbre pour ses barques traditionnelles dotées de voiles latines triangulaires, ainsi que pour la régate du Bol d’Or, l’une des plus importantes courses de voiliers en eau douce d’Europe. Tels sont quelques-uns des sujets qui, mis en oeuvre à l’aide de diverses techniques artisanales, ornent une collection d’une quarantaine de modèles réalisés en pièces uniques ou en éditions limitées, créées spécialement pour le 175e anniversaire de Patek Philippe.

Patek Philippe Nautilus Travel Time Chronograph

PATEK PHILIPPE NAUTILUS TRAVEL TIME CHRONOGRAPHL’affichage d’un second fuseau horaire et le chronographe sont deux complications symbolisant parfaitement le style de vie mobile et dynamique d’aujourd’hui. Pour jongler avec tous les temps de la planète, en gardant un oeil sur celui du lieu de départ, la nouvelle Nautilus Travel Time Chronograph possède deux aiguilles centrales des heures. L’aiguille placée dessous, ajourée, est conçue pour indiquer l’heure du domicile. L’aiguille placée dessus, de même design que celle des minutes, est destinée à afficher l’heure locale. Lorsque l’utilisateur se trouve dans son pays de résidence habituelle, ces deux heures étant identiques, les deux aiguilles, parfaitement superposées, n’en font qu’une.
Quand il change de fuseau horaire, le voyageur règle l’aiguille de l’heure locale vers l’avant ou vers l’arrière, par crans d’une heure, à l’aide des poussoirs «+» et «–». S’il se déplace en direction de l’est, contre le soleil, il la fait avancer du nombre de fuseaux horaires correspondant; s’il voyage vers l’ouest, il la fait reculer. Pendant ce temps, l’aiguille ajourée continue à indiquer l’heure du domicile. Sur la Nautilus Travel Time Chronograph, cette fonction utile est judicieusement complétée par deux indications jour/nuit identifiées par les inscriptions LOCAL et HOME. Ces petits guichets permettent de savoir à quel moment de la journée vit chacun des deux fuseaux horaires affichés. Un système très pratique pour éviter de réveiller un proche en plein sommeil en l’appelant des antipodes au beau milieu de la nuit.

 calibre CH 28-520 C FUS    calibre CH 28-520 C FUS

Pour ajouter la fonction Travel Time à la Nautilus Chronographe, il a fallu retravailler le boîtier et développer un nouveau mouvement. Grâce à sa forme caractéristique inspirée d’un hublot, avec deux charnières latérales, le boîtier Nautilus s’est prêté de manière idéale à ces nouvelles fonctions. Tandis que la charnière de droite sert de renfort de protection pour la couronne, celle de gauche a été remplacée par les poussoirs «+» et «–», qui reproduisent exactement le contour original et préservent ainsi le fameux design Nautilus. Cette réussite esthétique et technique a posé aux constructeurs de boîtiers plusieurs défis. Chaque poussoir supplémentaire signifie également un perçage additionnel – alors que la montre doit rester étanche à 120 m (12 bar).

Toutes les complications énumérées ci-dessus existent déjà dans d’autres garde-temps Patek Philippe. Mais la nouvelle Nautilus Travel Time Chronograph est le premier modèle à les réunir sur une même montre. La manufacture a dû pour cela développer le nouveau calibre CH 28-520 C FUS, en ajoutant au mouvement de chronographe intégré (avec commande traditionnelle à roue à colonnes et embrayage à disques novateur) le mécanisme Travel Time.

Patek Philippe Chronographe à Quantième Annuel - Acier et complications

Avec le nouveau Chronographe à Quantième Annuel référence 5960/1A, Patek Philippe lance une montre-bracelet revêtant l’éclat froid de l’acier. Il s’agit de l’un des très rares modèles de la manufacture à associer un mouvement à complications et un boîtier façonné dans ce métal, en dehors des collections sport exclusives Nautilus et Aquanaut.

PATEK PHILIPPE CHRONOGRAPHE À QUANTIÈME ANNUEL - ACIER ET COMPLICATIONS

Le nouveau cadran gris argenté présente un style à la fois technique et élégant. Les touches sportives de rouge habilement disposées, les contrastes clair-foncé et la construction haute en relief soulignent le dynamisme d’un instrument destiné à mesurer des performances. Grande nouveauté chez Patek Philippe: l’affichage de la date se distingue par son chiffre «1» rouge donnant le coup d’envoi de chaque mois en couleur, tandis que les dates du 2 au 31 apparaissent en noir sur blanc – un clin d’oeil à l’arrivée du premier Chronographe à Quantième Annuel avec boîtier et bracelet «goutte» en acier. Le cadran prend un aspect tridimensionnel et graphique grâce à treize appliques en or oxydé noir. Ces éléments comprennent l’échelle de chronographe à la périphérie du cadran (avec douze index carrés luminescents marquant les cinq minutes), les trois cadres frappés des guichets du calendrier (jour, date, mois), huit index «obus» des heures (lapidés trois faces et dotés d’une creusure à l’extrémité extérieure) ainsi que l’échelle du compteur 12 heures à 6h. Les affichages sont complétés par les deux échelles concentriques du compteur des minutes du chronographe (de 0 à 30 et de 30 à 60) décalquées au centre du totalisateur des heures en applique, par le petit guichet d’affichage jour/nuit à 6h ainsi que par les symboles «–» et «+» pour l’indication de la réserve de marche sous le guichet de la date. Le temps est rythmé par de nouvelles aiguilles soulignant l’allure dynamique et élégante de la montre. Les aiguilles des heures et des minutes en or oxydé noir sont lapidées trois faces, en écho aux index «obus», et dotées d’un revêtement luminescent optimisant la lisibilité. La grande aiguille de chronographe en acier, avec contrepoids, et la petite aiguille du compteur des minutes en laiton, toutes deux laquées rouge, renforcent la note sportive tournée vers l’exploit. L’aiguille du compteur des heures, accordée à l’échelle applique, est en laiton nickelé noir. L’aiguille de la réserve de marche, en or nickelé noir, a été également redessinée, avec un profil un peu plus large et ajouré.

Eric Cosandey

Venez en parler sur le forum

Par année