Panerai

Nouveautés 2010

LUMINOR MARINA 1950 3 DAYS AUTOMATIC COMPOSITE – 44 MM (PAM00386)

La boite de la Luminor 1950 et le protège couronne de remontoir sont exécutées en Panerai Composite ®, la céramique synthétique, utilisé dans la haute horlogerie pour la première fois par Officine Panerai, qui est créé par un procédé électro-chimique impliquant la transformation de l'aluminium.

LUMINOR MARINA 1950 3 DAYS AUTOMATIC COMPOSITE – 44 MM (PAM00386)   LUMINOR MARINA 1950 3 DAYS AUTOMATIC COMPOSITE – 44 MM (PAM00386)back

Panerai Composite ® est beaucoup plus léger que la céramique, mais en même temps, il est beaucoup plus dur et plus résistant que l'acier, en outre, il est mat et très distinctif en apparence.
Le mouvement à remontage automatique est le P9000 qui est visible derrière un verre saphir fumé.
La pièce est étanche à 30 atm (env 300m)

LUMINOR 1950 EQUATION OF TIME TOURBILLON TITANIO - 50 MM L’ASTRONOMO

Panerai l'astronomoProduite en seulement 30 exemplaires, la Luminor 1950 Equation of Time Tourbillon Titanio – 50 mm est, techniquement parlant, la montre-bracelet la plus sophistiquée jamais développée par Officine Panerai : un tourbillon avec équation du temps, l’indication des heures de lever et de coucher du soleil dans une ville de référence choisie par le client et, visible sur le fond, la représentation cartographique de la voûte céleste de cette même ville.

Les fonctions de la montre sont immédiatement et clairement visible sur le cadran : dateur à trois heures, à côté d’un compteur où une petite aiguille indique le mois ; heure de coucher du soleil ; équation du temps ; heure du lever et enfin petites secondes dans un compteur à neuf heures qu’elles partagent avec un petit disque écru figurant la rotation du tourbillon. Les heures de coucher et de lever du soleil sont indiquées par deux curseurs se déplaçant le long de secteurs de cercle numérotés, qui varient au gré des saisons bien sûr, mais aussi de la latitude de la localité prise pour référence par l’acquéreur.

Panerai l'astronomo back

D’autres indications sont visibles à travers le verre saphir, au dos du mouvement. Ce dernier, millésimé tout comme le boîtier, a pour base le calibre de manufacture Officine Panerai P.2005/G, qui a été modifié pour accueillir les nouvelles fonctions.
Composé de 375 éléments, le calibre P.2005/G est muni d’un régulateur à tourbillon typique Panerai, qui s’offre au regard depuis le fond de la montre et tourne à raison de deux tours par minute au lieu d’un, sur un axe perpendiculaire à celui du balancier.
Doté de trois barillets, ce mouvement à remontage manuel garantit une réserve de marche de 4 jours, le temps d’autonomie restant étant indiqué par une petite aiguille, elle aussi visible sur le fond.

Dernier élément fascinant, qui achève de donner à ce modèle toute sa personnalité et sa finesse : la carte du ciel, reproduite sur la partie inférieure du mécanisme.
Le disque sur lequel elle apparaît tourne dans un sens ou dans l’autre, selon l’hémisphère pris pour référence, afin que la voûte céleste de la ville choisie par l’acquéreur soit toujours à jour.
Le nom de ladite ville est gravé sur le fond, ainsi que le millésime.
Le boîtier Luminor 1950 de la montre mesure 50 mm de diamètre et il est fait en titane, ce qui lui confère davantage de légèreté. Il peut néanmoins, au gré du client, être troqué contre l’or rose.

Étanche à 10 bars (environ 100 mètres), le boîtier se distingue par son pont en titane qui protège la couronne. Sa finition satinée, qu’on retrouve sur la carrure, tranche avec le poli de la lunette servant à maintenir en place le verre saphir, traité contre les reflets.

RADIOMIR P.999 42 MM PINK GOLD

radiomir p999La Radiomir P.999 42 mm Pink Gold allie le design éminemment reconnaissable d'une véritable icône de la haute horlogerie à un nouveau mouvement mécanique, le P.999, qui est entièrement conçu et fabriqué dans les ateliers de la manufacture Panerai à Neuchâtel.
Avec son diamètre de 12 lignes et son épaisseur de seulement 3.4 millimètres, le nouveau mouvement P.999 à remontage manuel est doté de 19 rubis, d'une réserve de marche de 60 heures et d'un balancier oscillant au rythme de 21'600 alternances par heure.


Le mouvement P.999 intégré dans la nouvelle Radiomir en or rose se distingue notamment par deux détails sophistiqués: le réglage 'col de cygne', qui permet d'effectuer des ajustements micrométriques au niveau de la longueur active du ressort, et le millésime gravé sur chaque mouvement individuel.

Le boîtier taillé dans l'or rose, qui mesure 42 mm de diamètre, est un peu plus petit que celui des premières montres Radiomir historiques. Le développement du nouveau mouvement a également permis d'en réduire l'épaisseur.
Numérotée et produite en édition limitée à 500 exemplaires.

Jupiterium Panerai

Jupiterium PaneraiPrésentée en avant-première mondiale à l’occasion de l’exposition « Le télescope de Galileo Galilei – L’instrument qui a changé le monde », organisée au Musée Nobel de Stockholm, le Jupiterium Panerai est une horloge-planétarium à calendrier perpétuel qui donne à voir, selon le point de vue géocentrique, la position sur la voûte céleste du Soleil, de la Lune, de Jupiter ainsi que des « Astres médicéens », qui ne sont autres que les quatre principaux satellites de Jupiter, rebaptisés aujourd’hui Io, Europe, Ganymède et Callisto, et que Galileo Galilei observa pour la première fois en 1610, grâce à l’invention du télescope.

Tenant compte des particularités du point de vue de Galileo, le Jupiterium, créé entièrement par Officine Panerai, est un instrument mécanique qui indique les positions du soleil, de la lune et de Jupiter en fonction de la position sur la Terre de celui qui les observe.
La sphère transparente du Jupiterium contient la Terre en son centre. Les autres corps célestes lui tournent autour, en fonction du point d’observation terrestre, à l’intérieur d’un parallélépipède de verre de 75 cm de long et de 86 cm de haut.
Le mécanisme du Jupiterium repose sur une base en acajou et est alimenté par une montre à calendrier perpétuel avec une réserve de marche de 40 jours.

Jupiterium PaneraiÀ l’intérieur du parallélépipède se trouve un globe transparent qui représente la voûte céleste. Il est formé de deux calottes figurant les hémisphères austral et boréal, unies par un fin liseré, qui symbolise l’équateur terrestre et où ont été gravés les 12 signes du zodiaque. Sur les deux hémisphères sont reproduites les constellations, qui sont en Super-LumiNova® tout comme les astres, ce qui leur permet de briller dans la nuit, comme dans la réalité.
La voûte céleste, mobile, tourne sur elle-même pour figurer le mouvement apparent des astres vu par un observateur posté sur terre ; elle accomplit une révolution en 23 heures et 56 minutes par rotation, soit la durée d’un jour sidéral. Animés par un mouvement réglé sur celui de l’horloge, tous les corps célestes, à l’exception de la terre, se déplacent à l’intérieur de la sphère céleste, parcourant leur orbite en temps réel : la Lune tourne autour de la terre en 27,32 jours ; le Soleil fait un tour complet en 365,26 jours ; Jupiter accomplit une révolution autour du Soleil en 11,87 ans, tandis que ses satellites – Io, Europe, Callisto et Ganymède – décrivent leur orbite en 1,8 ; 3,6 ; 7,2 et 16,7 jours respectivement.

Jupiterium PaneraiJupiterium Panerai rouageAu pied de ce savant système de bras et contrepoids soutenant les planètes se trouve un secteur de cercle muni de quatre guichets où s’affichent les indications du calendrier perpétuel, à savoir, dans l’ordre : le jour, le quantième, le mois, l’année.
Le calendrier perpétuel a pour caractéristique de ne nécessiter aucune correction jusqu’en l’an 2100, année qui, théoriquement bissextile, ne le sera pas en pratique pour corriger les petits décalages du calendrier grégorien. Situé sous la sphère, sur le socle en acajou se trouve le cadran de l’horloge : conçu dans le style Panerai le plus pur, sa toile de fond est noire et trouée de longs index bâtons et de grands chiffres arabes à 12 heures et 6 heures, tous luminescents, à l’instar des aiguilles.

En plus des heures, minutes et secondes, le cadran donne l’indication du jour et de la nuit ainsi que la réserve de marche : à remontage manuel, l’horloge a en effet une autonomie de 40 jours.
Composée de 1476 pièces, le Jupiterium Panerai comprend une grande partie de pièces en titane et pèse 110 kilogrammes en tout. Il s’agit d’une oeuvre sans précédent, dont le niveau de complication mécanique donne un nouvel exemple de la virtuosité technique de la Manufacture Officine Panerai, qui a voulu rendre hommage, à travers cette extraordinaire horloge-planétarium, au père de la science moderne et à l’homme qui a ouvert la voie à l’horlogerie de précision, en formulant les lois sur le pendule.

RADIOMIR REGATTA 1/8TH SECOND TITANIO

La Radiomir Regatta 1/8th Second Titanio – 47 mm est un chronographe à rattrapante et foudroyante, également muni d’une échelle exprimée en noeuds, pour le calcul de la vitesse d’une embarcation.

La fonction rattrapante permet de chronométrer deux événements concomitants, au moyen de deux aiguilles superposées, en partie indépendantes l’une de l’autre. La fonction foudroyante commande quant à elle une petite aiguille, qui se déplace dans un compteur à neuf heures à raison d’un tour par seconde : quand le chronographe s’arrête, l’aiguille s’immobilise sur la fraction de seconde correspondante.

Radiomir Regatta 1/8th Second Titanio   Radiomir Regatta 1/8th Second Titanio

Sur la nouvelle Radiomir, cette fraction est de l’ordre du huitième de seconde. Le mouvement de la Radiomir Regatta 1/8th Second Titanio est le calibre à remontage automatique OP XXI.
En titane satiné cerclé d’une fine lunette polie, le boîtier de 47 mm est étanche jusqu’à 10 bars (environ 100 mètres).

MARE NOSTRUM – 52 MM

MARE NOSTRUM – 52 MMLe Mare Nostrum est le nom du chronographe proposé à la Marine militaire italienne par Officine Panerai en 1943, pour l’équipement de ses officiers de pont. Le projet ne put avoir de suites, interrompu par les développements de la guerre, et il n’en resta que de très rares prototypes – trois en tout, peut-on dire de façon quasi-certaine – dont on perdit d’abord la trace, avant que la documentation s’y rapportant ne soit à son tour détruite dans les inondations qui submergèrent Florence, en 1966.

MARE NOSTRUM – 52 MM

La redécouverte, par Officine Panerai, de l’un des prototypes qui est depuis allé rejoindre les collections du Musée Officine Panerai à Florence, a permis de donner vie au nouveau Mare Nostrum. Pièce de collection d’un intérêt extraordinaire, la montre, réalisée en une seule édition de 99 exemplaires, reproduit dans les moindres détails le modèle original.

En acier satiné, le boîtier de la Mare Nostrum – 52 mm est imposant : comme l’original, il mesure 52 mm de diamètre et est réalisé en trois parties. Surmonté de très fortes anses, il a une forme tonneau, mais donne une impression de rondeur qu’il tire de sa large lunette plate.

Comme son modèle original, la nouvelle édition de la Mare Nostrum est entraînée par un mouvement à remontage manuel : le calibre OP XXV, dérivé d’un calibre Minerva, qui mesure 16 ¾ lignes et possède un balancier accomplissant 18 000 alternances par heure, tout comme le mouvement Angélus du prototype.
Doté d’un amortisseur de choc Kif- Parechoc®, le mouvement est bien en évidence derrière le hublot du fond, il possède une roue à colonnes et tous ses leviers sont polis et anglés.

RADIOMIR TOURBILLON GMT CERAMICA - 48 MM LO SCIENZIATO

RADIOMIR TOURBILLON GMT CERAMICA - 48 MM LO SCIENZIATO

La principale nouveauté de la Radiomir Tourbillon GMT Ceramica – 48 mm nous vient du délicat travail de squelettage, bien mis en évidence côté cadran.
Celui-ci est en effet constitué d’une fine résille qui sert de support d’une part à une mince bande externe, où prennent place de petits chiffres arabes et des index luminescents écrus, d’autre part à des compteurs secondaires, dans lesquels s’affichent les indications des petites secondes, du mouvement du tourbillon et des heures de jour et de nuit.

Le deuxième fuseau horaire est matérialisé par une troisième aiguille au centre, aiguille-flèche luminescente, à l’instar de celles des heures et des minutes.

RADIOMIR TOURBILLON GMT CERAMICA - 48 MM LO SCIENZIATO

L’agencement du cadran permet d’observer de nombreux organes du mouvement, dont le régulateur à tourbillon qui s’offre au regard avec une particulière netteté entre 10 et 11 heures. Le cadran est protégé par un verre saphir issu du corindon (1,9 mm d’épaisseur), qui a bénéficié d’un double traitement antireflet. Le boîtier, d’un diamètre de 48 mm est en céramique à base d’oxyde de zirconium.

La nouvelle Radiomir est animée par le calibre P.2005/S : de 16 ¼ lignes de diamètre, le calibre réunit 31 rubis et son tourbillon caractéristique tourne autour d’un axe perpendiculaire à celui du balancier, à raison de deux tours par minute au lieu d’un, gage non seulement de l’exclusivité du procédé, mais d’une régularité de marche plus poussée. Composé de 277 pièces, ce mouvement est le fruit de l’exceptionnel travail des maîtreshorlogers d’Officine Panerai ; ravitaillé par ses trois barillets, il garantit à la Radiomir une réserve de marche de six jours, indiquée par une aiguille que l’on voit se déplacer, à travers le fond, le long d’un arc de cercle.

RADIOMIR COMPOSITE MARINA MILITARE 8 GIORNI – 47 MM

Radiomir Composite® Marina Militare 8 Giorni – 47 mmLe matériau dont est fait le boîtier est une nouveauté dans le monde de la haute horlogerie : le Panerai Composite est en effet un matériau innovant, exceptionnel par les caractéristiques et les performances dont il fait preuve, et quasiment inaltérable dans le temps.

Fruit d’un procédé électrochimique de céramisation de l’aluminium, ce matériau est plus dur que la céramique habituellement utilisée en horlogerie pour la confection des boîtiers (oxyde de zirconium), mais aussi que des métaux comme l’acier et le titane.
Sur le plan esthétique, la Radiomir Composite® Marina Militare 8 Giorni – 47 mm fait le choix du monochrome : le brun foncé et opaque du boîtier et de la couronne est assorti au coloris du cadran et du bracelet en cuir vintage.
Les coutures du bracelet font écho au ton écru de la Super Luminova®, qu’on retrouve sur les aiguilles et les éléments ornant le cadran sandwich - index et chiffres, compteur des petites secondes à neuf heures, mentions Marina Militare et Panerai et compteur portant la mention « 8 giorni brevettato » - en référence directe aux modèles d’époque.

Le mouvement qui anime la nouvelle Radiomir Composite® Marina Militare 8 Giorni – 47 mm est le calibre P. 2002/7, qui a été entièrement développé et fabriqué au sein de la manufacture Officine Panerai.
À remontage manuel et de 13 ¾ lignes de diamètre, il réunit 191 pièces et trois barillets emmagasinant une réserve de marche de 8 jours, soit un temps d’autonomie atteint par les montres Panerai depuis les années 1940.

RADIOMIR 10 DAYS GMT

RADIOMIR 10 DAYS GMTLe boîtier en inox de la Radiomir 10 Days GMT – 47 mm, classique par sa forme « coussin » est étanche jusqu’à 10 bars (environLe cadran est parcouru par plusieurs aiguilles : celles des heures et des minutes, elles aussi luminescentes, l’aiguille du deuxième fuseau horaire, qu’on reconnaît à sa pointe en flèche ; celle de la réserve de marche, qui parcourt le petit compteur à six heures et celle des petites secondes continues, logées dans un compteur où un disque bicolore indique si l’heure affichée correspond au jour ou à la nuit.

Le cadran est protégé par un verre saphir issu du corindon d’1,9 mm d’épaisseur, traité pour éliminer les reflets. Le mouvement de la nouvelle Radiomir, visible à travers le fond saphir, est le calibre à remontage automatique P.2003/5, entièrement développé et fabriqué par Officine Panerai.

De 13 ¾ lignes de diamètre, muni de 25 rubis, il est composé de 296 pièces et ses trois barillets lui permettent d’emmagasiner 10 jours de réserve de marche.
Lorsque la couronne est extraite, pour la mise à l’heure, l’aiguille des secondes revient en position de départ, pour permettre une synchronisation précise avec le signal horaire de référence. 100 mètres).

LUMINOR MARINA 1950 3 DAYS AUTOMATIC

LUMINOR MARINA 1950 3 DAYS AUTOMATICClassique par sa forme sandwich, qui lui vaut son exceptionnelle visibilité en toutes circonstances, le cadran déroule sa toile de fond noire sous un verre saphir antireflet de 2,6 mm d’épaisseur. Ce nouveau modèle Luminor doit sa singularité esthétique à ses chiffres : au lieu des index bâton, ce sont en effet huit petits chiffres arabes qui ont été perforés sur la plaque, tandis qu’ils réapparaissent plus classiquement en grand format à 12, 6 et 9 heures.

La différence se joue aussi dans la couleur : la substance luminescente, dont sont également recouverts les aiguilles des heures et des minutes, l’aiguille des petites secondes, le dateur et les inscriptions, a pris un ton écru, clin d’oeil aux modèles militaires des années 1940 et à la patine du temps qui agissait progressivement sur la teinte de la pâte phosphorescente utilisée à l’époque. Versant technique, la nouveauté de la Luminor Marina 1950 3 Days Automatic – 44 mm lui vient de son mouvement : le calibre OP III a cédé la place au P.9000, lui aussi automatique mais entièrement conçu et réalisé dans la Manufacture Officine Panerai.

De 13 ¾ lignes de diamètre et muni de 28 rubis, le calibre P.9000 réunit 197 pièces et tire son énergie de deux barillets qui lui donnent une réserve de marche de 72 heures.
Le boîtier de la Luminor Marina 1950 3 Days Automatic tient dans un diamètre de 44 mm.

 

Par année