les marques horlogères

Panerai

L’histoire de Officine Panerai s’enracine profondément dans le temps : c’est en effet en 1850 que Giovanni Panerai ouvre un petit atelier d’horlogerie à Florence, devenant ainsi le premier horloger de la ville.

Grâce à des liens étroits tissés avec les meilleurs fabricants suisses, il commence à assembler des montres avec sa famille, en se spécialisant de plus en plus dans l’art et la technique de l’assemblage, de l’entretien et de la réparation de montres et d’autres instruments de mesure.

1860 Giovanni Panerai (1825-1897), à l’origine de cette famille d’entrepreneurs, ouvre sur le Ponte alle Grazie la première boutique d’horlogerie de Florence et entre en contact avec les fabricants suisses les plus anciens et les plus prestigieux de montres suisses. Son fils Leon Francesco lui succède.
1890 – 1900 Guido Panerai (1873-1934), petit-fils du fondateur, donne un nouvel élan à l’activité de son grand-père et la développe en se spécialisant dans la mécanique de haute précision et en devenant fournisseur officiel de la Marine royale italienne.
1900 Au début du vingtième siècle, la boutique est transférée sur le site de la Piazza San Giovanni à Florence, où se trouve aujourd’hui la boutique Panerai. Le nom Orologeria Svizzera, encore visible de nos jours, est choisi comme enseigne afin de souligner le lien étroit entre l’horloger et sa patrie d’élection. C’est à cette période que Panerai commence à fournir au ministère de la Défense ses premiers instruments d’optique et de mécanique de précision.
1910 Les premières expériences sur les matériaux luminescents débutent et un système est mis au point pour rendre lumineux les cadrans d’instruments et les réticules de dispositifs de visée et longues-vues. La luminescence est obtenue grâce à un mélange de sulfure de zinc et de bromure de radium, appelé par la suite Radiomir.
1915-18 Les instruments de précision fournis par Panerai sont utilisés par la Marine royale italienne pendant la Première Guerre mondiale. Les produits fournis comprennent des dispositifs lumineux pour la mise à feu nocturne des armes navales, des mécanismes de chronométrage, des profondimètres et des calculateurs mécaniques pour le lancement de torpilles à partir de MAS (canots rapides armés de torpilles).
1936 Grâce aux liens tissés au fil des années avec Panerai qui lui fournit divers instruments, la Marine royale italienne demande à Panerai de créer une montre étanche, résistante, fiable, facile à lire dans l’obscurité sous-marine. Un prototype Radiomir est confié au Commandement du 1e groupe sous-marin et la montre réussit brillamment les tests auxquels elle est soumise.
1938 La production de montres Radiomir pour la Marine italienne est lancée, avec un boîtier de grandes dimensions (47 mm de diamètre) en forme de coussin, des anses à fil soudées à la carrure, une couronne vissée, un cadran luminescent facile à lire dans l’obscurité sous-marine et un mouvement mécanique à remontage manuel signé Rolex. Le large bracelet, en cuir graissé et taillé à l’emporte-pièce, était réalisé de façon à pouvoir être attaché par-dessus les combinaisons de plongée.

1943 Officine Panerai présente le prototype du premier chronographe Panerai, le Mare Nostrum, destiné aux officiers de pont. À cause d’événements liés à la guerre, cette montre n’entre pas en production mais reste à l’état de prototype. Panerai dote la montre Radiomir d’un dispositif de protection à levier pour verrouiller la couronne. Ce système permettra aux Radiomir de résister jusqu’à 200 mètres de profondeur, une prouesse pour l’époque.
première boutique1949 En Italie, un brevet est octroyé à la marque Luminor, le composé luminescent à base de tritium qui a remplacé le mélange Radiomir développé dans les années 1910-1915. Ces deux substances lumineuses ont donné leur nom aux montres Radiomir et Luminor.
1956 À la demande de la Marine égyptienne, Panerai réalise une montre Radiomir de grande taille à mouvement Angelus avec réserve de marche de 8 jours et graduations toutes les 5 minutes pour calculer les temps d’immersion.
1972 À la mort de Giuseppe Panerai, l’ingénieur Dino Zei prend la direction de l’entreprise florentine et l’affaire familiale devient Officine Panerai s.r.l.
1997 Officine Panerai est racheté par le groupe Richemont (qui s’appelait à l’époque Vendôme). 1 000 exemplaires de montres sont commercialisés en Italie et rencontrent immédiatement un immense succès.
2002 Ouverture de la manufacture de Neuchâtel, en Suisse, qui produit aujourd’hui toutes les montres et assemble les mouvements les plus compliqués de la collection grâce au travail minutieux de 40 horlogers spécialisés.
2005 Cette année marque un grand tournant avec la présentation du premier mouvement entièrement réalisé par Officine Panerai. Il s’agit du P.2002, 8 jours de réserve de marche linéaire, fonction GMT et remise à zéro des secondes. Présentation de la Luminor 1950 avec mouvement Angelus, déjà utilisé pour les montres produites dans les années 1940 et 1950 par Panerai et entièrement restauré par les techniciens Panerai de la manufacture de Neuchâtel.
2006 Panerai lance la Luminor 1950 GMT 8 Days, la première Luminor équipée du calibre P.2002. Un accord est conclu avec Ferrari en vue de la production d’une collection de montres, Ferrari engineered by Officine Panerai

Par année