MB&F

Nouveautés 2011

LEGACY MACHINE N° 1

LEGACY MACHINE N° 1LEGACY MACHINE N° 1 profilAlors que les Horological Machines futuristes de MB&F sont fermement ancrées dans le meilleur de l'horlogerie traditionnelle, Maximilian Büsser souhaitait rendre hommage au riche patrimoine du XIXème siècle en imaginant le type de garde-temps qu’il aurait dessiné s’il était né cent ans plus tôt, en 1867 plutôt qu’en 1967.
Avec son grand balancier aux oscillations calmes, ses cadrans bombés, son pont au dessin historique et ses finitions classiques et raffinées, la Legacy Machine N° 1 donne à ce rêve une concrétisation à la fois traditionnelle et très contemporaine.

c'est Jean-François Mojon - et son équipe de Chronode, au Locle, en Suisse - qui a développé l’ingénieux mouvement tridimensionnel de la LM1 spécialement pour MB&F, à partir d’esquisses de Maximilian Büsser et du design d’Eric Giroud. Maximilian Büsser a toujours été fasciné par les balanciers aux oscillations longues et lentes des anciennes montres de poche - 18'000 alternances par heure comparées aux 28'800 des montres d'aujourd'hui. Il n’est donc pas surprenant qu'un tel balancier ait représenté le point de départ d'une réflexion créative fertile.
Etonnante en revanche est la manière dont il a radicalement réinterprété la tradition: habituellement dissimulé à l'arrière du mouvement, le balancier a ici été déplacé, pas seulement à l'avant, mais flottant au-dessus du mouvement, et même au-dessus des cadrans.

LEGACY MACHINE N° 1 mvtSi la position de l’organe réglant de la Legacy Machine N° 1 peut être considérée comme avant-gardiste, le respect de la tradition s’exprime dans l’imposant diamètre (14 mm) de ce balancier doté de vis de régulation, mis au point pour MB&F, ainsi que dans le spiral muni d’une courbe terminale Breguet et d’une fixation mobile au piton.
Autre particularité du mouvement de la LM1: le réglage totalement indépendant des deux zones horaires. La très grande majorité des mécanismes à deux zones horaires ne permettent qu’un ajustement indépendant des heures, de rares modèles ne proposant qu'un réglage à la demi-heure. La Legacy Machine N° 1, elle, autorise le réglage séparé des heures et des minutes, sur chaque cadran, selon le bon vouloir de l’utilisateur.

Première mondiale: l'indicateur de réserve de marche vertical de la LM1 est commandé par un différentiel ultraplat doté de roulements à billes en céramique qui rend possible une complication plus mince et un mécanisme plus robuste et plus résistant.
Le célèbre maître horloger Kari Voutilainen garantit la précision historique du style et de la décoration du mouvement de la Legacy Machine N° 1.
LEGACY MACHINE N° 1Sur cette construction reposant sur un balancier au design aussi peu conventionnel, cette mission était loin d'être facile. Un motif soleil délicat ornant la platine du mouvement (côté cadran) attire subtilement le regard sous certains angles sans pour autant détourner l’attention des deux cadrans blancs, du balancier flottant ou de la réserve de marche verticale.

Cependant, c’est dans le style et la décoration des ponts et des planches, visibles à travers l’ouverture à l’arrière du mouvement, que Kari Voutilainen a démontré une grande fidélité historique, tant dans la courbe élégante des ponts que dans l'espace, traditionnellement grand, entre les ponts mais aussi entre les ponts et le boîtier. Sur le fond du mouvement, des pierres de grandes dimensions, serties dans des chatons en or biseautés, offrent un contraste saisissant avec les côtes de Genève traversant des ponts aux courbes sensuelles.

HOROLOGICAL MACHINE NO2 – FINAL EDITIONS

Toutes les bonnes choses ont cependant une fin et, après trois années de succès, la Horological Machine N°2, s’apprête à faire une dernière révérence sur le devant de la scène avec deux séries limitées de 18 pièces, chacune dotée de boîtiers en saphir : la HM2-Black SV et la HM2-Red SV ponctuent la collection HM2, destinée à conserver ainsi son aura d’exclusivité.

La HM2-Black SV possède un boîtier en saphir, des cadrans noirs et une plaque noire en titane revêtue de PVD qui compose la parfaite toile de fond pour mettre en valeur l’architecture unique du moteur de la HM2, encadré par un joint vert électrique en caoutchouc, distinctement visible à travers la partie supérieure transparente. Il suffit cependant de retourner la montre pour révéler un autre élément de couleur, le vert intense du rotor de remontage en or 22 carats.

HOROLOGICAL MACHINE NO2 – FINAL EDITIONS   HOROLOGICAL MACHINE NO2 – FINAL EDITIONS

La HM2-Red SV arbore une somptueuse plaque en or rouge sur laquelle reposent les cadrans noirs et le boîtier en saphir. Les affichages, le joint en caoutchouc noir et le rouge chaleureux du fond de boîtier composent une splendide juxtaposition chromatique avec le moteur argenté de la HM2. L’observateur curieux qui ne résistera pas à l’envie de contempler le fond de la montre découvrira la signature emblématique de MB&F, le rotor en or rouge 22 carats en forme d’astéro-hache qui fait écho à la platine de la même couleur.

HOROLOGICAL MACHINE NO4: RAZZLE DAZZLE & DOUBLE TROUBLE

HOROLOGICAL MACHINE NO4: RAZZLE DAZZLE & DOUBLE TROUBLELe nose art: avec son interprétation colorée, ludique et faite main de Razzle Dazzle et de Double Trouble sur la Horological Machine N°4, la célèbre miniaturiste Isabelle Villa a parfaitement saisi l'esprit et le style du nose art de la Seconde Guerre mondiale. Le boîtier est d'abord préparé pour constituer une "toile" puis, une fois la peinture sèche, recouvert de couches protectrices de laque transparente afin que la finition du nose art soit identique à celle du boîtier.

Les rivets: pour achever la transformation de la Horological Machine N°4 en avions miniatures de la Seconde Guerre mondiale décorés de nose art, de véritables rivets en titane ont été appliqués à la main à un volume aérodynamique lui aussi en titane. Ils donnent au boîtier une dimension très tactile, augmentent l'effet visuel en jouant avec la lumière et accroissent l'authenticité historique de la Razzle Dazzle et de la Double Trouble.

HOROLOGICAL MACHINE NO4: RAZZLE DAZZLE & DOUBLE TROUBLELes cadrans: les doubles cadrans de la Razzle Dazzle et de la Double Trouble, l'un pour l'heure, l'autre pour la réserve de marche, rutilent d'une patine ancienne créée par un savant mélange de peinture et de minuscules particules de cuivre, qui augmentent la lisibilité des chiffres et des index au Superluminova couleur crème, eux aussi au look vintage.

Les bracelets: leur cuir provient d'authentiques sacs militaires suisses, renforçant un peu plus le look "époque" des deux garde-temps. Le fil blanc cousu main met en valeur, par contraste, la couleur naturelle du cuir et offre un rappel visuel de la boucle déployante en titane/or blanc fabriquée sur mesure.

HM4 ONLY WATCH

HM4 ONLY WATCHSi nous rêvons tout au long de notre existence, la sensation de voler est un songe nettement plus fréquent chez les enfants. On ne sait pourquoi ces rêves se raréfient à l’adolescence, même s’il ne fait guère de doute que les capacités imaginatives des adultes se réduisent au fur et à mesure qu’ils s’enracinent dans la réalité de l’existence.

Les enfants atteints par la myopathie de Duchenne souffrent d’une diminution de leur mobilité et d’une paralysie progressive. Pourtant, si leur corps se rigidifie, leur esprit continue de s’échapper dans leurs rêves et leur imagination. La HM4 Only Watch offre aux enfants un vol imaginaire, une raison de sourire et une cavalcade à bride abattue à travers le temps et l’espace !
HM4 ONLY WATCHLa création réalisée par MB&F pour Only Watch nous emporte dans un monde fantastique où un panda bienveillant est aux commandes d’une pièce unique, un jet HM4.

Alors qu’il visitait une galerie d’art il y a quelques années, Maximilian Büsser, fondateur de MB&F, est tombé en arrêt devant un tableau illustrant un panda volant sur une fusée et l’a acheté. Il portait la signature de Huang Hankang, un artiste chinois basé à Paris, qui a accepté de prendre la HM4 comme support afin de symboliser une libération et un rêve d’enfant.

HM4 ONLY WATCH

Lorsque MB&F a demandé à Huang s’il souhaitait participer au projet Only Watch, un seul coup d’œil sur la HM4 Thunderbolt lui a suffi pour comprendre que, même s’il n’avait jamais pris auparavant ce mode d’expression en considération – à supposer qu’il en connaisse l’existence – il était disposé à relever ce défi pour une cause qui lui tient à cœur. Huang a dessiné, puis peint un charmant panda insouciant qui vole librement sur la HM4 alors que MB&F s’est attaché à conférer une expression horlogère à l’aquarelle de Huang.
L’œuvre originale signée par l’artiste sera également remise à l’acquéreur de la HM4 Only Watch. Ainsi que Huang le relève : « J’ai perçu le travail de MB&F comme de l’art plutôt que de l’horlogerie car il provient d’une imagination sans entrave, à l’instar de ma peinture. »

La HM4 Only Watch nourrit un monde de rêve dans lequel un panda en or massif chevauche la partie supérieure du jet HM4, qu’il pilote au moyen de rênes constituées de fils d’or tressés. Sculpté à la main, le panda a été coulé en or gris 18 carats selon la technique de la cire perdue. Et même si la HM4 Only Watch célèbre l’imagination sans limites des rêves d’enfance, pour les personnes qui sont tenues de s’ancrer dans la réalité de temps à autre, le panda et ses rênes sont amovibles. Leur retrait permet donc de transformer la machine volante en une « horological machine ».

HOROLOGICAL MACHINE NO3 REBEL

HOROLOGICAL MACHINE NO3 REBEL

ReBel : R pour right (la main droite), B pour Black (le boîtier noir). Revêtue de noir, la ReBel est différente, le reflet rock’n’roll de la HM3 dessinée pour être portée au poignet droit, selon un usage cultivé par quelques individualistes.

La HM3 ReBel est une édition limitée de 18 pièces, en or blanc traité PVD noir, avec un mouvement noirci et un rotor en or 22 carats.
Mécanisme tridimensionnel conçu par Jean-Marc Wiederrecht/Agenhor; sur une base Girard-Perregaux

Par année