Maurice Lacroix

Nouveautés 2010

MASTERPIECE RÉGULATEUR ROUE CARRÉE

Actionné par le mouvement manufacture ML 153, le garde-temps s’inspire des traditionnelles montres à régulateur pour mieux souligner son ingénierie.
Mais ce n’est ni l’aiguille centrale des minutes ni les petites secondes indiquées à 6h qui captent l’attention. Incroyable exercice de style doublé d’une prouesse technologique, l’affichage des heures est surprenant à plus d’un égard.
C’est une roue carré, géométriquement ajourée, qui les indique. Une première mondiale dans l’histoire de l’horlogerie.
Entraînée par une autre roue en forme de trèfle, elle tourne régulièrement pour pointer l’heure via un angle saillant rehaussé de Superluminova. Le dispositif, réalisé en collaboration avec la Haute Ecole Arc Ingénierie du Locle, a demandé une longue mise au point, de calculs, de simulations et de tests.
Fonctions :

  • Heures par la roue carrée à 12h
  • Minutes indiquées par une aiguille au centre
  • Petite seconde par une aiguille à 6h
  • Réserve de marche par une aiguille à 3h

 

PONTOS DÉCENTRIQUE PHASES DE LUNE, LIMITED EDITION

Protégé par une glace saphir traitée anti-reflet sur les deux côtés, le visage de la Pontos Décentrique Phases de Lune est un théâtre en perpétuelles rotations. 
La première scène se joue à 10h sur un cadran décentré : une seule et unique aiguille piste les minutes tandis que des heures traînantes apparaissent progressivement sur un disque. 
En vis-à-vis à 4h, deux disques superposés mènent une valse des plus sophistiquées : l’un en saphir métallisé dévoile les phases et l’âge de la lune ; l’autre, placé en dessous et directement relié aux disque horaire, porte l’indication jour/nuit. Enfin, à 6h, la quantième leur dispute la vedette : inscrit sur un disque dont le système de renvoi a été spécifiquement développé en interne, il se révèle au grand jour dans la fenêtre d’une glace métallisée. Ce module de complication fait l’objet d’un dépôt de brevet. 
Une sculpturale boîte de 45 mm de diamètre sert d’écrin au mouvement mécanique à remontage automatique ML122. Taillée dans le titane, elle bénéficie d’un traitement spécifique anti-empreintes et d’une sobre finition sablée qui souligne sa puissante architectonique.

PONTOS RÉSERVE DE MARCHE

Coup de jeune sur le garde-temps : le cadran fait de la lumière sa meilleure alliée. Qu’il soit argenté ou noir, sa finition satinée soleil irradie de vitalité. 
Elle éclaire un tour d’heure ponctué d’index appliques qui imposent un profil diamanté piqué de matière luminescente. Les aiguilles optent pour une surface facettée qui joue avec les rayons lumineux et se termine par une note de Superluminova. 
La réserve de marche s’épanouit à 7h dans un croissant diamanté. Une petite aiguille parcourt l’arc de cercle et met en lumière la quantité d’énergie encore disponible dans le mouvement automatique. 
Une date apparaît dans un guichet discret à 3h, subtilement liseré par un segment frappé.

LES CLASSIQUES PHASES DE LUNE AUTOMATIQUE

L’indication des phases de lune appartient au répertoire classique de l’horlogerie dite à complications. Si certains la considèrent comme la complication horlogère la plus poétique, elle adopte ici un design chic et traditionnel pour révéler son cycle en 29 jours et 12 heures.
Mues par le calibre mécanique ML37 à remontage automatique, les lunaisons côtoient les indications des jours de la semaine et des mois sur un disque à 12h et celle de la date par une aiguille centrale. Noir ou argenté, le cadran joue la symétrie et la rigueur.
Effleuré par des aiguilles relevées de Superluminova, il privilégie la perfection esthétique pour affiner et mettre en lumière le temps. 
Le boîtier de 40mm de diamètre, étanche jusqu’à 30 mètres, est disponible en version acier ou bicolore avec une lunette en or jaune 18 carats.

LES CLASSIQUES CHRONOGRAPHE AUTOMATIQUE

Les fonctions chronographes sont actionnées par le calibre ML 112 apprécié pour sa fiabilité et sa performance. La précision et le soin apporté au mécanisme à remontage automatique trouvent leur écho sur le cadran : les indications temporelles privilégient la fonctionnalité et ne souffrent d’aucun d’excès esthétique. 
Étanche jusqu’à 30 mètres, le boîtier en acier inoxydable de 41 mm de diamètre se conjugue en quatre versions de cadran. Traditionnel en argenté et noir, très classique en argenté et flanqué d’index dorés, plus atypique en bleu.

LES CLASSIQUES JOURS RÉTROGRADES AUTOMATIQUE

Le garde-temps Les Classiques Jours Rétrogrades Automatique cache en son sein le calibre ML 102 dont l’affichage unique de la grande date et des jours rétrogrades le place dans la cour des grands. La première s’installe dans un double guichet à 12h, les seconds déploient leur rythme quotidien à 6h, offrant ainsi au cadran, noir ou argenté, un bel équilibre visuel.

PONTOS CHRONOGRAPHE RECTANGULAIRE FULL BLACK

Le boîtier rectangulaire affiche son parti pris sans hésitation. Il intègre un revêtement innovant en céramique qui accroît sa robustesse et le pose avec certitude dans le cercle fermé des instruments technologiques. 
Prolongée d’un épais bracelet en caoutchouc, sa carrure sportive n’autorise aucune digression chromatique. Noir de pied en cape, le chronographe est prêt à affronter le temps. Racé. Le cadran noir happe le regard spontanément. 
Les index ton sur ton strient la surface et encerclent les compteurs de chronographes en milieu de terrain. 
Les compteurs 30 minutes et 12 heures entrent en lice face à face, à 12h et 6h ; l’arbitrage est assuré par les petites secondes et la date, respectivement à 9h et 3h. Le match promet d’être musclé.
Les aiguilles pointées de Superluminova afficheront les scores lisiblement. Performant. Visible par le fond transparent du boîtier, le calibre automatique ML112 affiche lui aussi un tempérament noble et sportif.
Noble par ses finitions manuelles en Côtes de Genève ; sportif par sa teinte rhodium. Gage de précision et de fiabilité, ce mouvement bat à 28'800 alternances par heure et assure à la montre une réserve de marche de 46 heures.

Par année