les marques horlogères

Longines

L’histoire de Longines commence en 1832, lorsque Auguste Agassiz arrive à Saint-Imier et trouve un emploi auprès de l’établisseur horloger Comptoir horloger Raiguel Jeune.

LONGINES - L’ELEGANCE DU TEMPS DEPUIS 1832

Un an plus tard, avec Florian Morel et Henri Raiguel, il fonde le Comptoir Raiguel Jeune & Cie. Puis une de ses sœurs, Olympe, épouse Charles-Marc Francillon, un commerçant de Lausanne. 
De cette union naît un fils, Ernest. 
Lorsqu’en 1838 Henri Raiguel prend sa retraite, Auguste Agassiz et Florian Morel deviennent propriétaires de ce qui devient alors le Comptoir Agassiz & Cie jusqu’à ce qu’Agassiz devienne en 1847 seul propriétaire. 
En 1852, son neveu Ernest Francillon rejoint l’entreprise avant de succéder à son oncle en 1862. La nouvelle entreprise prend le nom d’Ancienne Maison Auguste Agassiz, Ernest Francillon, Successeur. A cette époque, on travaille encore uniquement à domicile sur des pièces assemblées ailleurs que dans les locaux du fournisseur de travail. 

En 1866, Ernest Francillon fait l’acquisition de deux parcelles de terrain sur la rive droite de la petite rivière appelée La Suze, au lieu-dit Les Longines. Il y fait construire la première fabrique de ce qui deviendra Longines et peut enfin réunir son personnel sous un même toit. La production du premier mouvement Longines, le L20A, débute en 1867. 
L’époque est aux montres à remontage à clé mais ce premier modèle Longines rompt avec la tradition; il possède une couronne servant au remontage et à la mise à l’heure. Ernest Francillon lui-même va la présenter à Paris à 

longines

l’Exposition Universelle de 1867. Il en revient avec une médaille de bronze, récompense plus qu’honorable pour un premier essai. Dès son tout premier calibre en 1867, Francillon fait graver sur ses mouvements un sablier ailé qui les authentifient. 
En 1874 déjà, il doit néanmoins faire parvenir à sa clientèle une mise en garde à propos des contrefaçons. 

Le 19 juillet 1880, à 11h00, Ernest Francillon dépose la marque Longines et son logo originels sous les numéros d’enregistrement 118 et 119 auprès de l’Office Fédéral de la Propriété Intellectuelle. 
Le 27 mai 1889, à 16h00, Ernest Francillon dépose le nouveau logotype Longines auprès de l’OFPI sous le numéro 2684 et le 27 mars 1893, sous le numéro 14, au Bureau International de la Propriété Intellectuelle (aujourd’hui OMPI, à Genève). 

La conception par Longines du calibre L22A en 1945 marque la naissance de son premier mouvement à remontage automatique pour hommes avec masse oscillante bidirectionnelle.

Par année