Jaquet Droz

Nouveautés 2015

The Charming Bird

The Charming BirdEntre passé et présent, The Charming Bird incarne aujourd’hui l’apothéose de la créativité de l’horloger et l’immuable fidélité des maîtres artisans qui lui ont succédé.
Ce garde-temps, édité en or gris et or rouge, en numérus clausus de 28 exemplaires chacun, est une ode à la richesse d’hier et aux promesses d’aujourd’hui qui résume à elle seule la fabuleuse histoire de Jaquet Droz. L’oiseau chanteur célèbre l’ADN de la maison en reprenant les codes de l’automate et de la miniature. En les associant à ceux des Ateliers d’Art, il rend hommage à la pérennité des savoir-faire.

Historiquement à soufflet, les oiseaux chanteurs Jaquet Droz ont dû être adaptés et miniaturisés pour pouvoir se loger dans une montre bracelet. Pour ce faire, de nouvelles technologies ont été spécialement développées: saphir pour le tube et carbone pour le piston. Le saphir est un minéral très résistant à l’usure. Le carbone quant à lui permet d’avoir peu de frottement et d’augmenter l’étanchéité.

Les pistons ainsi miniaturisés (procédé soumis au brevet) sont utilisés pour pomper l’air, le stocker et produire le son. Le son est ici défini par la vitesse du piston et la forme de l’ouverture du sifflet.

The Charming Bird

Le mécanisme de l’automate est lui rendu possible grâce à la présence de trois cames ; l’une permettant la rotation de l’oiseau, l’autre l’ouverture et la fermeture du bec, des ailes et de la queue, et la troisième de faire varier la note du sifflet.

The Charming Bird

Alors que la plupart des montres à sonnerie s’inspirent des instruments à corde (boîte à musique) ou à percussion (répétition minutes), la Charming Bird est pour sa part conçue sur le principe d’un instrument à vent.

Ce n’est donc pas la vibration mais bien l’air qui va produire le son, ici le sifflement de l’oiseau.
Afin d’amplifier le niveau acoustique du chant dont la mélodie doit être parfaitement maitrisée sur 3 notes différents, le sifflet a été au coeur de toutes les attentions.

Une longue étude a également été réalisée sur la vibration des composants du mouvement pour limiter les bruits parasites lors de son fonctionnement.

Lady 8 Flower

Fusion de tous les métiers d’Art de Jaquet Droz, la Lady 8 Flower est constituée de deux cercles superposés dessinant un huit, chiffre emblématique à Jaquet Droz et symbole d’harmonie, de perfection et d’infini. Sur l’anneau du bas apparaît un délicat papillon aux ailes déployées. Deux versions sont proposées : l’une aux ailes gravées et peintes à la main en email rouge translucide sur fond guilloché, et l’autre joaillière où le papillon, serti de saphirs bleus, est représenté sur un fond de diamants sertis neige.

Lady 8 Flower Lady 8 Flower Lady 8 Flower

Sur l’anneau du haut se révèle une fleur de lotus recouverte d’un dôme de glace saphir. Cet emblème de sérénité et de poésie, sacré dans de nombreuses cultures asiatiques, a été travaillé avec un soin extrême : chaque pétale a été ainsi gravé pour que son dos offre un aspect parfaitement satiné, ou émaillé un à un.

Bourgeon mystérieux ou trésor végétal éclos, cette animation n’est pas seulement un pur spectacle à la beauté naturaliste et poétique. Une simple pression du bouton poussoir fait s’ouvrir la fleur de Lotus, révélant un coeur de diamant. C’est aussi, pour Jaquet Droz, un nouveau défi technique qui a été relevé : loger le mécanisme de la montre et celui de la fleur automate dans le volume inchangé d’un boîtier de 35 millimètres de diamètre, sans jamais en laisser interférer l’un sur l’autre. Le façonnage de la boîte a fait l’objet d’un travail particulièrement soigné, qu’il s’agisse des volumes et du sertissage de diamants taille brillant ou baguette qui habille chaque pièce.
La Lady 8 Flower est disponible en deux versions éditées chacune à huit exemplaires uniquement.

Grande Seconde Morte

Jaquet Droz seconde morteComplication rarissime, chef-d’oeuvre de l’horlogerie de précision, la Seconde Morte a vu le jour au Siècle des Lumières, alors même que Pierre Jaquet-Droz parcourait l’Europe pour présenter ses garde-temps aux monarques et aux Cours d’un continent en pleine ébullition intellectuelle. Cette technique permet à la trotteuse de se déplacer non plus de manière linéaire, mais en effectuant un saut par seconde et permettant ainsi des mesures d’une grande précision qui donneront bientôt naissance au chronographe.

Historiquement décentrée, l’aiguille des secondes s’invite désormais au coeur même du cadran, tandis que le quantième rétrograde, indiquant la date du jour, occupe l’espace qui lui est traditionnellement réservé sur ce modèle.

Jaquet Droz seconde morteCe nouveau garde-temps est aussi l’occasion pour Jaquet Droz d’une double performance technologique. Les artisans de La Chaux-de-Fonds ont utilisé, après une première fois en 2014 sur la Grande Seconde Quantième Émail Ivoire, la technologie du spiral en silicium, matériau insensible aux champs magnétiques, aux variations de température et de pression et assurant une mesure du temps exceptionnellement fine. Et afin de faire cohabiter Seconde Morte, Quantième et module Heure Minute, un tout nouveau calibre a vu le jour, qui fait l’objet d’une demande de brevet.

Quant aux composants mécaniques, ils ont été obtenus grâce à la maîtrise par le Swatch Group des procédés de nanotechnologie (notamment le procédé LIGA), qui ont permis de fabriquer des pièces d’une précision ultime. Enfin, le choix d’une came de 10 dents plutôt que de 30, habituellement utilisée pour une Seconde Morte, ainsi que l’optimisation de la géométrie de l’ancre concourent à
faire du saut de la Seconde Morte un spectacle où le raffinement esthétique rivalise avec le prodige technique.

Venez en parler sur le forum

Par année