Jaeger-LeCoultre

Nouveautés 2014

Geophysic® 1958

Parmi les modèles les plus importants du patrimoine de Jaeger-LeCoultre, le chronomètre Geophysic® a une histoire particulière. Crée en 1958, année géophysique internationale, il se positionne comme le symbole de la précision et de la résistance tout en conservant une pureté esthétique incontestable. Equipé du calibre 478BWSbr, ce mouvement issu des montres militaires encapsule le meilleur de la technique horlogère de l’époque : un stop seconde pour un ajustement précis de l’heure, un balancier en glucydur* pour une grande stabilité aux changements de températures, un balancier avec parechoc gage de résistance aux chocs, un index avec col de cygne pour un réglage micrométrique de la précision, sans oublier l’indispensable boitier intérieur en fer doux qui protège cet extraordinaire mécanisme des effets néfastes du magnétisme.

Jaeger-LeCoultre chronomètre Geophysic®Toutes ces caractéristiques ont conduit ce symbole de l’expertise horlogère à devenir le cadeau de choix pour le premier homme à avoir dirigé une expédition sous le pôle Nord, notamment parce que cet instrument hors normes avait été également conçu pour affronter des champs magnétiques jusqu’à une intensité de 600 gauss et conserver ainsi sa prodigieuse précision en toutes circonstances.

Inspiré du modèle original, le design de ces garde-temps accroit encore la lisibilité absolue et la distinction de l’instrument historique. Les trois montres hommage à la Geophysic® 1958 possèdent un diamètre de 38.5 mm, légèrement agrandi pour répondre aux exigences de confort du XXIe siècle. Fidèle à l’esprit du calibre 478BWSbr qui fut celui des recherches associées à l’année geophysique, ils sont équipés du calibre Jaeger-LeCoultre 898/1, considéré comme un des mouvements manufacture à remontage automatique les plus précis et les plus fiables à ce jour.

Ce mouvement d’exception associe le meilleur de la technique du 21è siècle : stop seconde pour ajustement précis de l’heure, haute fréquence, 28'800 alternances par heure, gage de précision, balancier avec réglage micrométrique par des vis sur la serge, kifparechoc* gage de résistance aux chocs, engrenages Spyr pour une transmission fluide du couple dans le rouage, remontage automatique à roulement à billes céramiques sans lubrification... Sans oublier le boitier intérieur en fer doux qui protège le mécanisme des effets néfastes du magnétisme.
Affichage des heures, des minutes et des secondes, les trois aiguilles au centre décrivent leurs évolutions ininterrompues sur un cadran grené blanc qui s’orne de la mention « Geophysic® » et de la signature Jaeger-LeCoultre à 12 heures. La succession des index en applique est interrompue par les chiffres 3, 6, 9 et 12 afin de respecter dans les moindres détails la disposition et les codes de cette pièce mythique.

Ces garde-temps de Haute Horlogerie, qui associent de manière unique utilité et esthétique, portent l’empreinte distinctive de la Grande Maison, qui se retrouve sur le matériau luminescent de couleur historique apposé sur les points situés en regard des index sur le rehaut du cadran. Pour leur part, les aiguilles de type glaive sont rhodiées sur la version en acier alors qu’elles arborent une chaleureuse nuance dorée sur la variante réalisée en or rose 18 carats. En accord avec la parfaite sobriété d’un cadran que sa pure fonctionnalité souligne d’une élégance intemporelle, le boîtier raffiné fait écho à des qualités hors du commun. Etanche à 100 mètres, il affiche sur le fond l’emblème caractéristique qui joue avec le J et L de Jaeger-LeCoultre en surimpression sur un globe terrestre parcouru par les lignes des latitudes et des longitudes.

Hybris Mechanica 11 - Master Ultra Thin Minute Repeater Flying Tourbillon

Hybris Mechanica 11 dispose d’un tourbillon inédit, d’un nouveau spiral ultra performant, d’un système de remontage automatique périphérique, d’un bouton mono-poussoir rétractable, ainsi que d’une nouvelle répétition minute dotée d’un système de réduction des temps morts.

Hybris Mechanica 11 - Master Ultra Thin Minute Repeater Flying TourbillonLa montre Hybris Mechanica 11 bénéficie d’une première mondiale, un tourbillon volant doté d’un balancier volant. Il s’agit là d’un exploit technique qui offre une visibilité intégrale sur le balancier et le spiral. Ils s’offrent enfin à l’oeil dans une perspective originale et radicalement différente de ce qu’il est habituellement donné de voir.
Ces développements de taille ont nécessité de revisiter l’organe réglant et de procéder au développement d’un nouveau spiral travaillé à la main dans les ateliers des complications.

Afin de libérer de l’espace et atteindre des dimensions ultra-plates record, le remontage se présente sous la forme d’une masse oscillante périphérique dotée d’un segment en platine visible sous les fines ouvertures du cadran.

Une répétition minute sonne sur demande les heures, les quarts et les minutes. Lorsqu’il n’y a pas de quarts à sonner, un long temps mort apparaît entre la sonnerie des heures et celle des minutes. Cette pause existe toujours entre la sonnerie des heures et des minutes, mais elle est d’autant plus prononcée dès lors qu’il n’y a pas de quarts à sonner. Afin de solutionner ce problème, un système innovant de réduction des temps morts entre les sonneries a été développé. Il détecte l’absence de quart à sonner et élimine le temps mort entre la sonnerie des heures et celle des minutes. Les sonneries s’enchaînent au gré des coups graves et aigus, sans rupture du tempo.

Hybris Mechanica 11 - Master Ultra Thin Minute Repeater Flying TourbillonAfin de gagner encore et toujours sur l’épaisseur de la montre tout en conservant une esthétique d’une grande pureté, cette répétition minute est actionnée par un mono-poussoir rétractable. La Manufacture en a déposé le brevet. Hybris Mechanica 11 est ainsi équipée d’un discret système de verrouillage, positionné à 8 heures. Une fois actionné, il permet de faire apparaître le bouton poussoir qui déclenche la répétition minute. Dès que la répétition minute est enclenchée, le bouton poussoir revient dans sa position initiale, bouton enfoncé, pour que rien ne vienne perturber l’esthétique fluide et équilibrée de la montre.
La discrétion, l’ergonomie et l’exploit technique de ce bouton poussoir rétractable ne sont pas les seuls avantages de cette innovation ingénieuse. Contrairement aux gachettes traditionnelles dont la course pour l’activation de la fonction répétition minute peut varier suivant l’heure à sonner, cette construction garantit que la course du bouton poussoir reste fixe et de seulement 2 mm, suffisant pour remonter le barillet et déclencher la répétition minute.

La montre Hybris Mechanica 11 présente une épaisseur - 7,9 mm glace comprise – stupéfiante au regard du diamètre de 41 mm.

Eric Cosandey

Venez en parler sur le forum

Par année