Harry Winston

Nouveautés 2011

OPUS ELEVEN

Opus ElevenNée entre les mains de Denis Giguet, Opus Eleven crée l’événement.
Comme écrin ce spectacle, une boîte d’une extrême complexité. Architecturée en trois dimensions, elle se compose de trois cylindres qui, empilés les uns aux autres, se plaisent à destructurer le temps.
Dédiée àl’affichage de l’heure, la principale rotonde est affublée de deux pavillons latéraux. L’un compte les minutes, sur disque trainant pour les unités, disque sautant pour les dizaines ; l’autre, en contre-bas, laisse voir la beauté du mouvement régulier d’un grand balancier en titane.
Toutes les 60 minutes sous le grand dôme de saphir, l’affichage des heures tombe dans l’anarchie : inscrite au centre de la scène, le chiffre de l’heure explose en un véritable chaos pour se reconstituer en une fraction de seconde. Puis demeure, immobile, jusqu’à la prochaine désintégration.
Pas d’aiguille, mais 24 palettes mobiles qui s’animent et tournent pour passer d’une heure à l’autre et former le chiffre de l’heure selon un complexe mécanisme d’engrenages monté sur train épicycloïdal.

Entraînés par une plate-forme, quatre satellites comportant chacun trois paires de palettes transmettent le mouvement à un axe 

vertical par le biais d’un rouage composé de huit renvois, trois engrenages elliptiques, une roue triangulaire et six pignons coniques. Ces derniers assurent les changements d’axe de rotation et d’orientation des palettes suivant une trajectoire complexe.
Opus Eleven detailLa géométrie de la roue triangulaire et des engrenages elliptiques est déterminée de manière à induire une variation du rapport d'engrenage et éviter tout choc ou accrochage des palettes en mouvement. Les profils des dentures de la roue triangulaire et des engrenages elliptiques sont obtenus au moyen de logiciels sophistiqués dont la capacité de calcul permet aujourd'hui de concevoir virtuellement des engrenages composés de roues aux formes non conventionnelles, voire extrêmes, et d'analyser de nombreux paramètres tels que les jeux angulaires.

La fabrication de ces pièces repose sur le procédé révolutionnaire de photolithographie qui permet de réaliser des micro-composants de très haute précision inégalée par les méthodes d’usinage traditionnelles. La denture des pignons coniques de 1,2 mm de diamètre respecte parfaitement la conicité ainsi que le profil de la dent. Cette prouesse a pu être réalisée grâce à une nouvelle technique de taillage.
Enfin, le volume nécessaire au pivotement des palettes a nécessité une optimisation de la trajectoire de chacune d’entre elles ainsi que la conception de ce verre saphir en forme de coque, délicat à usiner, qui donne toute son ampleur { l’animation de l’heure. Le fond transparent du boîtier en or dévoile un mouvement mécanique à remontage manuel dont l’esthétique et le grand balancier rappellent les anciennes montres de poche.

Composé de 566 éléments dont 155 rubis, il arbore des finitions réalisées dans la plus grande tradition de la Haute Horlogerie, dont la sobriété forme un surprenant contraste avec le visage animé de la montre.

HARRY WINSTON’S ONLY WATCH 2011 MIDNIGHT GMT TOURBILLON

HARRY WINSTON’S ONLY WATCH 2011 MIDNIGHT GMT TOURBILLONCette année, Harry Winston a choisi de dédier à Only Watch un modèle exclusif appartenant à la collection Midnight. Dès le premier coup d’oeil, la Midnight GMT Tourbillon s’inscrit avec force dans le cercle de la Haute Horlogerie.

Taillé dans le platine, pour cette pièce unique exclusivement, le boîtier accueille sur sa lunette les trois arches distinctives de la façade du Salon Harry Winston à New York. Ses 45mm de diamètre servent d’écrin à un mouvement mécanique à remontage automatique bidirectionnel.

Présentant une réserve de marche de 110 heures, le mécanisme instrumente les complications horlogères sur un cadran en ruthénium, éminemment masculin. Le tourbillon s’installe à 6h et intègre les petites secondes, tandis que le GMT s’affiche à 9h avec une indication jour/nuit.
À 11h, un guichet porte les villes du second fuseau horaire, parmi lesquelles Monaco en hommage à l’événement Only Watch.

HISTOIRE DE TOURBILLON 2

Fidèle au style Harry Winston, Histoire de Tourbillon 2 fait de la liberté de créer une vocation. Les décentrages chers à la marque trouvent ici une forme d’expression subversive qui repousse les limites de la conception et du design : tourbillon couplé aux secondes à 9h, heures avec indication jour/nuit à 2h et minutes à 6h, tous les affichages sont isolés dans des cadrans excentrés, indépendants les uns des autres. Chacun dispose de son propre espace d’expression dans un boîtier cloisonné sur différents niveaux. Huit glaces saphir (cinq côté cadran dont trois pour les indications temporelles, et trois sur le fond) rythment le boîtier en or gris de 48,5mm de diamètre.

histoire de tourbillon   histoire de tourbillon

Mouvement Mécanique à remontage manuel Tourbillon bi-axial volant : Cage extérieure volante en titane: rotation en 120 secondes Cage intérieure: inclinaison à 10 degrés rotation en 40 secondes

Par année