les marques horlogères

Girard Perregaux

Bien qu’orphelin très tôt, Jean-François Bautte aborde la vie avec détermination. Il apprend successivement les métiers de monteur de boîtes, guillocheur, horloger et orfèvre, et parfait son éducation.

En 1791, il signe dès 19 ans ses premières montres. A cette date sont attachées les origines de GIRARD-PERREGAUX. 
Horloger de talent, Jean-François Bautte se fait connaître pour ses modèles de montres extra-plates et fonde à Genève une société manufacturière abritant sous son toit, de manière alors innovante, tous les métiers de l'horlogerie de l'époque. Avec une infinie simplicité, il y accueille les visiteurs les plus prestigieux dont la future reine Victoria. Industriel astucieux et homme d’affaires au caractère brillant, il commerce avec toutes les cours européennes qui font de lui l'un des horlogers les plus célèbres de l’époque. 
En 1852, Constant Girard fonde la maison Girard & Cie. Deux ans plus tard, il épouse Marie Perregaux et, de l'union de leurs deux noms naît, en 1856 à La Chaux-de-Fonds, la Manufacture GIRARD-PERREGAUX.
En 1867, Constant Girard présente un Tourbillon qui remporte la médaille d’or de l’Exposition Universelle de Paris. 
En 1889, son chef-d’œuvre, le fameux Tourbillon sous trois Ponts d'or, résultat de nombreuses années de développement, est primé à l’Exposition Universelle de Paris par une médaille d'or avant d'être jugé hors concours, car inégalable, en 1901.

A la fin des années 1960, GIRARD-PERREGAUX est l'une des rares manufactures à disposer d'une équipe R&D interne. Ce département de recherche va permettre à la marque de développer plusieurs mouvements révolutionnaires. 
En 1966, GIRARD-PERREGAUX introduit au sein de sa famille Gyromatic le premier mouvement haute fréquence (36.000 alternances/heure). Les montres équipées de ce mouvement obtiennent naturellement d’excellentes performances de marche. Tant et si bien qu’en 1967, 70% des certificats de chronomètres délivrés par l’Observatoire de Neuchâtel sont attribués aux Chronomètres Haute Fréquence GIRARD-PERREGAUX.

1992 : L’entrepreneur italien, architecte et ancien pilote automobile Luigi Macaluso prend les rênes de GIRARD-PERREGAUX. 
A une époque où beaucoup de sociétés horlogères suisses s'approvisionnent en mouvements ou ébauches chez des fournisseurs externes, GIRARD-PERREGAUX entreprend un effort massif pour développer sa logique manufacturière et introduit en 1994 une nouvelle famille de calibres ultra-plats nommés GP3000 et GP3100.

Par année