Christophe Claret

Nouveautés 2015

Marguerite

Au cœur de cette nouvelle fable horlogère déclinée en quatre versions, deux graciles papillons virevoltent autour d’une marguerite dont les pétales laqués de blanc se chevauchent afin de reproduire ceux d’une vraie fleur. Pour escorter joyeusement la course du temps, Christophe Claret a en effet invité deux papillons teintés de Superluminova de couleur bleue, orange ou rouge, selon les versions. Le plus foncé, symbolisant la femelle, est posé sur un pétale de la marguerite qui entre en rotation toutes les heures. Le plus clair, incarnant le mâle, indique quant à lui les minutes. Posé au bout d’une tige solidaire du précieux pistil en rubis ou en  saphir bleu, il papillonne littéralement autour du cadran en nacre blanche.

Marguerite de Christophe ClaretL’enchantement visuel ne s’arrête pas là. Montre romantique par excellence, Marguerite fait de la passion amoureuse un sujet de rêverie intime. Outre l’indication des chiffres arabes 3, 6 et 9, le cadran présente un deuxième affichage. Celui-ci est plus personnel. Il s’agit d’un message, agréable et réjouissant. Sur une simple pression du poussoir situé à 2h, les chiffres s’éclipsent pour laisser apparaître la phrase « Il m’aime passionnément ». Pour mettre au point ce jeu d’illusion, Christophe Claret s’est inspiré du célèbre tour de magie « Wow !! ». A l’image de ce tour jamais intégré dans une montre, le changement entre les deux affichages est réalisé grâce à la superposition de deux disques : le disque supérieur mobile en saphir transparent métallisé d’une mosaïque de carrés entre en rotation sur le disque inférieur fixe en nacre blanche sur lequel est décalquée, en bleu ou noir, une autre mosaïque intégrant le texte et les chiffres. En relâchant le poussoir, le retour à l’affichage des chiffres des heures s’effectue instantanément.

Parce que Christophe Claret excelle dans l’art mécanique, la montre Marguerite est équipée d’un mouvement manufacture à remontage automatique dont le double barillet offre une impressionnante réserve de marche de 72 heures. Le fond saphir du boîtier donne à admirer la masse oscillante du mouvement sculptée telle une marguerite et sertie de huit rubis.

Allegro

CHRISTOPHE CLARET – AllegroAprès Adagio et Soprano, Christophe Claret livre sa dernière partition musicale: Allegro. Cette pièce de haute horlogerie associe la plus belle des complications, la répétition minutes, à des fonctions utiles: GMT, grande date, petite seconde et indicateur jour/nuit. Le tout dans un mouvement entièrement repensé, de la platine aux ponts, en passant par le volant d’inertie. Sans oublier son cœur: un organe réglant inédit, conçu et fabriqué en interne. Le mécanisme de sonnerie se dévoile par une ouverture sur le cadran en saphir, tandis que le fond transparent permet d’admirer l’architecture du mouvement.

En virtuose des complications teintées de poésie musicale, Christophe Claret a voué un soin particulier aux timbres cathédrale. Exécutés de main de maître, ils bénéficient d’un dispositif empêchant les vibrations trop importantes et donc les bruits parasites. Une invention brevetée, à l’instar de la grande date et du réglage de la raquetterie.
Edition limitée de 20 pièces pour chaque exécution.

Aventicum

AVENTICUM christophe claretC’est tout naturellement que Christophe Claret s’est intéressé à l’histoire d’Aventicum, aujourd’hui Avenches, qui fut pendant plus de 300 ans la capitale de l’Helvétie romaine. Aujourd’hui encore, les archéologues font régulièrement des découvertes sur ce site d’une richesse exceptionnelle. En 2013, l’horloger du Locle a financé le tournage d’un film en 3D, réalisé par Philippe Nicolet et sa société NVP3D, destiné à mettre en valeur les plus beaux objets appartenant au musée de la ville. L’intérêt de cette forme de réalisation se mesure d’emblée sur grand écran. Elle permet de visualiser tous les détails de ces pièces souvent très petites et par conséquent de les redécouvrir. Parmi ces objets, un trésor inestimable, un buste fameux: celui de l’empereur Marc-Aurèle, en or massif, exhumé en 1939 lors du curage d’une ancienne conduite. Il s’agit en effet d’un des trois seuls bustes romains du même genre existants dans le monde, les autres ayant été fondus et recyclés au fil des âges. Malheureusement, faute de place, la majorité de ces témoignages de l’Antiquité ne peuvent être montrés au public comme ils le devraient. En créant cette montre, Christophe Claret espère attirer l’attention du plus grand nombre, afin de permettre au musée d’obtenir un meilleur soutien de l’Etat et la construction d’un bâtiment digne de son patrimoine.

Dans la montre, le buste de Marc-Aurèle est fidèlement reproduit sous la forme d’un personnage micro-gravé en or placé au centre du cadran. L’effigie de l’empereur, qui mesure moins de trois millimètres, est mise en valeur grâce à un procédé inventé voilà une trentaine d’année à l’Université de Californie: le mirascope. Ce dernier est composé de deux miroirs paraboliques placés l’un sur l’autre, le miroir supérieur étant troué en son centre. Lorsqu’on place un objet au milieu du miroir inférieur, l’image de celui-ci, autrement dit les rayons lumineux qui la composent, sont réfléchis et agrandis presque deux fois. Ils se concentrent dans l’ouverture et forment alors un hologramme. Grâce à cet effet d’optique, le buste de Marc-Aurèle donne l’impression de sortir littéralement de la montre Aventicum. L’illusion est tellement surprenante que l’on se prend à passer la main sur la glace saphir pour toucher le personnage. En vain…

Sur le fond de la montre, on peut admirer la masse oscillante transparente en saphir brevetée qui arbore cinq chars de course gallo-romains numérotés en pleine action. Un défi ludique pour le possesseur d’Aventicum: il doit positionner la montre horizontalement et effectuer un ou deux mouvements ondulatoires. Les chars tournent dans la foulée du rotor et s’arrêtent. Celui qui dont l’index est placé au-dessus du «A» de Aurèle a gagné. 

Aventicum est équipé d’un calibre mécanique à remontage automatique qui affiche heures et minutes. Il est logé dans une boîte ronde composée d’or rose ou gris au palladium et de titane grade 5 PVD gris anthracite satiné. Elle fait l’objet de deux séries limitées: 68 exemplaires en or rose pour la première, 38 exemplaires en or gris pour la deuxième.

Venez en parler sur le forum

Par année