Christophe Claret

Nouveautés 2011

21 BLACKJACK

christophe claret blackjack 21Véritable casino miniature, elle allie grandes complications et univers du jeu en offrant ici pas moins de trois jeux de casino. Les dés pour commencer : logés dans une cage à 4h, visible par une fenêtre latérale dans la carrure, deux dés miniatures de 1,5 mm de côtés – au demeurant parfaitement lisibles – proposent le plus ancien des jeux de hasard. Agités dans leur minuscule capsule, ils permettent par exemple de jouer au Craps, seul ou à plusieurs.

La roulette ensuite : au dos de la montre, la masse oscillante – visible à travers une glace saphir traitée antireflets – prend des allures de plateau tournant. Une fois lancé par un ou deux mouvements ondulatoires, il tourne quelques instants avant de s’immobiliser. « Faites vos jeux ! Les jeux sont faits ! Rien ne va plus ! » Ici cependant, pas de bille, mais une flèche incrustée dans la masse oscillante, qui vient pointer l’un des 37 chiffres – de 0 à 36 – apposés sur un réhaut interne.

Mais ces divertissements ne sont qu’un échauffement ludique devant le roi des jeux de cartes : le blackjack.
Personne jusqu’ici n’avait eu l’idée et la compétence de transposer ce jeu de cartes complexe sur une montre automate. Sur la section inférieure du cadran – entre 3h et 9h – apparaissent dans des guichets les quatre cartes du joueur. Deux sont faces visibles, les deux restantes sont cachées par des volets.

christophe claret blackjack 21 coté

Dans la partie supérieure du cadran sont disposés trois guichets supplémentaires proposant les cartes de la banque. L’une d’elle est face visible, les deux autres sont également cachées par des volets. Pour jouer, rien de plus simple ! Un poussoir à 9h arme un ressort qui lance en même temps les sept disques sur lesquels sont imprimées les cartes. En or massif pour un poids et une inertie idéaux, ces disques reposent chacun sur un double roulement à billes en céramique. Après quelques secondes, des sautoirs viennent les immobiliser au hasard. Extrêmement fins, les symboles et les chiffres sont obtenus par décalques successives,
nécessitant un passage au four par couleur.

A ce stade du jeu, trois cartes sont faces visibles : deux appartenant au joueur, une à la banque. La suite est un régal. Si le joueur demande une carte, il appuie sur le poussoir à 8h, gravé du mot « player ». Le volet de l’une de ses cartes s’ouvre alors, en même temps – raffinement suprême – que retentit la note d’une sonnerie, symbolisant l’action « Hit ». Chaque nouvelle ouverture d’un volet, de la part du joueur ou de la banque, fera résonner la note. Le marteau et le timbre du mécanisme de sonnerie sont visibles à travers une fenêtre latérale à 2h.
christophe claret blackjack 21 backLorsque le joueur est servi, la banque peut à son tour jouer pour elle, toujours selon la règle stricte du « Dealer must draw on 16 and stand on all 17 » ; une conduite à suivre qui figure d’ailleurs en toute lettres sur une plaquette apposée sur le cadran de l’une des versions de la 21 Blackjack ! La banque actionne pour ce faire le poussoir à 10h noté « dealer », jusqu’à l’ouverture d’un ou deux volets. Ne reste plus qu’à compter les points et déterminer le gagnant.

La banque dispose de quelque 216 combinaisons de cartes différentes ; le joueur, pas moins de 4096 ; au total, ce sont 884'736 possibilités de gagner ou de perdre qui peuvent s’afficher.
Une montre automate de cette complexité ne pouvait être équipé que d’un mouvement hors norme. Constitué de 501 composants, le calibre de manufacture BLJ08 à remontage automatique, certifié chronomètre COSC, dispose de deux barillets pour une réserve de marche de 72 heures environ.

Outre les différents jeux de casino et la sonnerie, il propose les fonctions heures et minutes.
Pour une précision extrême, son cœur bat à 4 hertz – soit 28'800 alternances par heure.
Chaque exécution sera limitée à 21 pièces maximum
Entre 178 et 210’000 francs suisses selon les versions

ADAGIO

Cette pièce exceptionnelle est équipée du calibre – évidemment de manufacture – SLB88. Constitué de 455 composants, il propose les fonctions heures et minutes centrales, petite seconde à 9h – dans un cadran ou par un guichet, selon les versions –, grande date à 6h et second fuseau horaire (heures et minutes) avec indication du jour et de la nuit dans un cadran à 2h.

christophe claret adagio   christophe claret adagio back

Christophe Claret a également voulu équiper ce garde-temps d’une répétition minutes, complication majeure de la haute horlogerie devenue l’une des grandes spécialités de la manufacture. Sonnant à la demande les heures, les quarts et les minutes, les timbres « cathédrale » du mécanisme de sonnerie sont munis d’un dispositif breveté, évitant à ces premiers de s’entrechoquer lorsqu’ils vibrent sous les coups des marteaux.

Brevetée également : la grande date, dont la construction ne ressemble à aucune autre. D’un diamètre de 34 mm, ce mouvement arbore des ponts finement décorés et dispose d’une réserve de marche de 48 heures. La couronne est de plus dotée d’un système de sécurité : lorsque le ressort de barillet est tendu à son maximum, un mécanisme vient débrayer la tige, évitant ainsi tout dégât dû à une surtension.
Disponible en trois teintes – or rose, or gris ou platine –, le boîtier de 44 mm est étanche à 30 mètres.

Par année