Christophe Claret

Nouveautés 2009

DUALTOW

DualTowL’année 2009 marque donc un cap dans l’histoire de Christophe Claret SA, un tournant que son propriétaire a voulu symboliser par un garde-temps exclusif produit et diffusé en son nom par les meilleurs détaillants. Baptisé DualTow, il reflète en tout point la philosophie horlogère propre à Christophe Claret.

Abritant plusieurs inventions dont une brevetée, ce chronographe mono poussoir planétaire à sonnerie et tourbillon exprime autant l’excellence technique qu’une recherche esthétique absolue. Il porte également en lui toutes les compétences réunies au sein de la société. En effet, du développement du mouvement à l’usinage du pont- cadran en saphir, par exemple, la quasi-totalité des opérations ont été réalisées à l’interne.

Incarnation horlogère de la puissance et de l’énergie, la DualTow se présente comme une machine ultra raffinée à mesurer le temps. Avec son affichage inédit de l’heure et des minutes par courroies, le modèle offre un visage ultra technique et racé. Techniquement, le calibre mécanique à remontage manuel référencé CC20A abrite de multiples innovations et raffinements. Un exemple ? Le CC20A possède un timbre qui résonne chaque fois que le poussoir du chronographe est actionné, une allusion au savoir-faire de la manufacture dans le domaine des montres à sonneries.

CHRONOGRAPHE MONO POUSSOIR PLANÉTAIRE À SONNERIE

CHRONOGRAPHE MONO POUSSOIR PLANÉTAIRE À SONNERIEDirectement reliée au mouvement, la roue d’entrée des planétaires (1) est entrainée en continu.
Connecté à elle, un porte-satellite (2) pivote sur l’axe de la roue d’entrée sur lequel se meuvent à leur tour deux satellites (3). Placés sur un axe parallèle à celui de la roue d'entrée, ces derniers l’engrènent avec la roue de sortie (4) située, elle, dans la partie supérieure du porte-satellite. Au sommet, une came (5) surmontée d’une aiguille (6) est fixée sur le même axe que la roue d’entrée, solidaire de la roue de sortie, et permet la remise à zéro du chronographe.

La roue d’entrée transmet son mouvement de deux manières. Lorsque la rotation de l’aiguille est bloquée, elle entraine le porte-satellite qui tourne alors dans le vide. Ce fonctionnement correspond aux positions stop et reset du chronographe. En revanche, quand le chronographe est en position start, le porte-satellite est bloqué et le mouvement de rotation de la roue d'entrée est transmis à l’aiguille.

Lorsque le chronographe est déclenché, la roue à colonnes (7) avance d’un pas et soulève les marteaux de remise à zéro (8). Puis, les freins de start (9) tombent et bloquent les trois porte-satellites (2). Les aiguilles (6) commencent alors immédiatement à tourner puisque l’énergie est retransmise des roues d’entrée (1) aux roues de sortie (4).

La seconde pression arrête la marche du mécanisme. La roue à colonne avance d'un nouveau pas et soulève les freins de start ce qui libère les porte-satellites. Puis, les freins de stop tombent et bloquent un disque solidaire des aiguilles.

Lors de la troisième pression, la roue à colonnes avance encore d’un pas. Les freins de stop se lèvent et libèrent la roue de sortie. Les marteaux tombent ensuite sur les cames (5) et les font tourner jusqu’à ce que les aiguilles reviennent à zéro.
Le cycle du chronographe est alors terminé et le système paré pour une prochaine mesure.

mecanisme dualtow

Christophe Claret a choisi de raffiner encore le calibre par l’ajout d’un mécanisme de sonnerie marquant le déclenchement, l’arrêt et la remise à zéro du chronographe. Référence au savoir-faire de la manufacture en termes de sonneries et de mouvements à musique, il résonne de façon exceptionnelle.

AFFICHAGE PAR COURROIES AVEC SYSTÈME DE REMONTAGE INTÉGRÉ

S’inspirant des machines se déplaçant sur des chenilles, Christophe Claret a imaginé un ingénieux mécanisme qui permet un affichage des heures, à gauche, et des minutes, à droite. Placées sur les deux côtés de la montre, deux courroies en caoutchouc spécialement développé pour la manufacture arborent des chiffres au design très technique. Au dessus, une fourche de couleur fixée sur le pont de tourbillon et munie d’une micro pointe créé un cadre symbolique permettant de lire l’heure.

Crantées, ces courroies sont entraînées à l’aide de cylindres placés à chaque extrémité. Pour intensifier l’impression de mouvement, leurs flancs présentent un design directement inspiré des jantes de la Bugatti T35. A l’intérieur, un module de tendeur à vis offre un réglage ultra fin assurant un entraînement optimal. Outre ce mécanisme, la courroie des minutes cache le système de remontage et de mise à l’heure totalement intégré.

dualtow   dualtow bras

Energie
Calibre mécanique à remontage manuel, le CC20A présente une réserve de marche de plus de 50 heures assurée par deux barillets. Positionnées en ligne au centre du mouvement, les rochets de barillet rappellent eux aussi les jantes de la Bugatti T35 avec leurs huit rayon-bâtons emblématiques. Un indicateur visible également au verso signale le solde d’énergie disponible.

dualtowFinitions
Comme dans tous les mouvements développés, mis au point et produits par la manufacture, chaque composant du CC20A est travaillé suivant les canons de la haute horlogerie. Confirmant le statut prestigieux de la DualTow, ils sont anglés, étirés, poli-bloqués et mis en couleur dans le plus pur respect de la tradition manufacturière. En fonction des couleurs sélectionnées par le client pour son propre modèle, les composants sont bleuis, éloxés ou encore traités par des procédés de galvanoplastie.

Bien qu’il s’agisse de pièces uniques, la DualTow offre de nombreux visages différents. Pour être en adéquation avec l’air du temps et les nouveaux codes du luxe qui offrent au client la liberté d’inventer sa propre version d’un objet, Christophe Claret propose de personnaliser sa propre DualTow. Grâce au « configurator » hébergé sur le site internet - www.dualtow.ch

 

 

Par année