Cartier

Nouveautés 2013

MONTRE TORTUE MULTIFUSEAUX

Cette pièce ne se contente pas de disposer d’une fonction UTC, la terminologie actuelle et usuelle pour définir une montre dotée de deux fuseaux horaires indépendamment paramétrables que beaucoup appellent encore une GMT.
La montre Tortue multifuseaux va plus loin que cet exercice devenu courant depuis son invention en 1953. En effet, ce garde-temps se classe dans la famille des montres dites « Heures du Monde ».
Plus rares, ces modèles ont habituellement au cadran un disque mobile sur lequel sont décalqués les noms des différentes villes destinées à incarner l’heure du fuseau horaire dans lequel elles se trouvent. Seulement, pour ne pas alourdir le dessin, les horlogers de la Manufacture Cartier ont choisi de présenter les noms des métropoles, normalement lisibles à la périphérie du cadran, par une ouverture pratiquée dans le flanc de carrure de la montre Tortue multifuseaux.
Pour éviter toute gymnastique intellectuelle, l’heure du lieu dans lequel se trouve le porteur de la montre est affichée à l’aide des aiguilles principales pour une facilité de lecture accrue, tandis que celle du lieu de départ est indiquée sur un guichet hémisphérique ouvert dans la partie inférieure de la montre par une aiguille jour/nuit comportant les symboles solaire et lunaire. Cet ingénieux mécanisme associé au poussoir placé à 2 heures permet de connaître l’heure des villes correspondant aux 24 fuseaux les plus couramment employés et de les faire s’afficher sur le secteur 24 heures.
Mais comme il n’y suffisait pas, la montre Tortue multifuseaux pousse la perfection jusqu’à prendre en compte le passage à l’heure d’été des différents pays s’y conformant et de le reporter sur une autre échelle de référence afin de rétablir la justesse du fuseau pendant les sept mois durant lesquels l’heure d’été est en vigueur - une subtilité horlogère déjà présente l’an dernier dans la Calibre de Cartier Multifuseaux…

 

MONTRE BALLON BLEU DE CARTIER TOURBILLON SECOND FUSEAU DOUBLE SAUTANT

La montre Ballon Bleu de Cartier tourbillon second fuseau double sautant, conçue comme un régulateur avec son aiguille de minutes au centre et ses deux compteurs à heures sautantes respectivement dédiés au temps local et à celui du lieu de départ, révolutionne l’univers des garde-temps de voyages.
Une fois saisis les chiffres des deux fuseaux pointés par les aiguilles bleues individuellement paramétrables, l’oeil pourrait s’étonner du puissant diamètre de ce garde-temps. Comme par magie, son fin dessin inspiré d’une montre de poche fait oublier ses 46 mm et, dans le même temps, magnifie les courbes de sa carrure idéalement adaptée à tous les poignets. Proposée sur bracelet alligator en une édition limitée à 50 exemplaires en or rose comme en or gris. Son coeur individuellement numéroté, à la symétrie très étudiée, laisse voir à travers le cadran savamment squeletté une partie du subtil mécanisme rétrograde permettant l’affichage des deux heures sautantes parfaitement synchronisées, mais indépendamment paramétrables.
La première, réglable par la couronne de remontoir, inscrite dans le flanc de la boîte, et lisible à la pointe de l’aiguille bleuie dans le grand compteur portant des chiffres romains, donne l’heure du lieu d’origine.
La seconde, associée à l’heure de l’endroit du monde où le porteur de la montre se trouve, se règle par le truchement du poussoir intégré à la carrure à 10 h.

 

CARTIER ROTONDE DOUBLE TOURBILLON MYSTÉRIEUX

Imaginez une montre dotée d’un tourbillon volant dont la cage semble flotter dans le vide. C’est le défi relevé par Cartier avec son nouveau mouvement 9454 MC double tourbillon mystérieux certifié Poinçon de Genève. Une observation un peu plus approfondie permet de découvrir combien la mécanique recèle de magie.
En effet, le tourbillon volant, qui effectue une révolution complète sur lui-même en soixante secondes, apparaît en totale suspension dans le vide, sans aucune connexion apparente avec un quelconque rouage. L’illusion devient ensuite totale lorsque cette même cage de tourbillon se met à effectuer une seconde rotation dont chaque tour est réalisé en 5 minutes.
Les horlogers de la Manufacture Cartier ont fait appel à un disque saphir traité antireflet dans lequel une forme aux dimensions du tourbillon a été ouverte en vue de donner l’illusion la plus parfaite possible d’une cage en lévitation. Pour ce faire, ils ont mis en rotation le disque destiné à supporter la cage. De cette façon et en plaçant la roue de minute servant à impulser l’oscillateur sur l’axe destiné à limiter le « couple résistif » lié à la rotation du support de tourbillon, ils sont parvenus à transmettre la force au tourbillon, et ainsi à faire tourner dans le vide l’organe complet en 5 minutes.
Résultat : tandis que le tourbillon effectue un tour complet de l’espace ouvert et transparent en 5 minutes, la cage effectue dans le même temps 5 girations complètes…
L’astuce, pour parvenir à pareil résultat, est de placer, à la périphérie de ce plateau de saphir, une crémaillère transformant le disque en une grande roue dentée qui effectue une révolution en 5 minutes.

ROTONDE DE CARTIER MYSTÉRIEUSE

Vertigineuse et aérienne, la montre Rotonde de Cartier Mystérieuse hypnotise le regard par ses aiguilles flottant dans le vide.
Son esthétique pure fait oublier l’étonnante complexité horlogère d’un affichage mystérieux. En effet, la mise au point de ce tout nouveau mouvement Manufacture Cartier a imposé aux horlogers de la Maison de repenser totalement la mécanique classique. Le but : venir à bout de problématiques spécifiques liées à l’entraînement de disques de saphir de grande taille. Car, et c’est le paradoxe d’un pareil instrument, la pureté de l’affichage dissimule une complication horlogère qui a nécessité plusieurs centaines d’heures de calcul.
Pour donner naissance à une montre-bracelet mystérieuse, il a fallu que les horlogers de la Manufacture Cartier viennent à bout de toutes les contraintes inhérentes à la mise au point d’un affichage par aiguille dont la liaison avec le mouvement est strictement invisible.
Ainsi, pour limiter les frictions entre les disques de saphir, il a été choisi de les faire tourner sur de fins pivots, comme le ferait une roue de rouage, plutôt que de les faire tourner dans une gorge de guidage, comme cela se fait traditionnellement pour les pendules mystérieuses. Cette nouvelle conception, qui se fond avec le canon de l’aiguille, évite les frottements et limite la consommation énergétique du mouvement. Une fois les frictions réduites au maximum, il a fallu optimiser l’inertie de ces grands disques en saphir de tout juste 0,56 g grâce à un rouage périphérique réalisé à l’aide de la technologie DRIE (Deep Reactive Ion Etching). Cette méthode d’avant-garde permet de réaliser les parties métalliques par croissance de matière tridimensionnelle et donc d’obtenir un rouage d’une grande précision de concentricité qui fait corps avec le disque saphir.
Grâce à une conception innovante, le calibre 9981 MC a parfaitement passé l’ensemble des épreuves d’homologation imposant notamment une résistance à plus de 500 chocs consécutifs, mais également à une chute sur un parquet d’une hauteur de 1 mètre. Fin, robuste et précis avec son balancier vibrant à 4 Hertz (28 800 alternances / heure), ce mouvement à la transparence envoûtante dispose d’une réserve de marche de 48 heures.
Boîtier en or rose 18 carats ou en or gris 18 carats, Diamètre 42 mm

MONTRE ROTONDE DE CARTIER QUANTIÈME PERPÉTUEL CHRONOGRAPHE

Osant une préciosité toute en retenue, la montre Rotonde de Cartier quantième perpétuel chronographe proposée en or gris ou en or rose par les maîtres horlogers de la Manufacture, sublime des valeurs intrinsèquement urbaines. Avec ses mensurations générales de 42 mm, conformes aux standards de porter des citadins et son bracelet en alligator, la montre répond à leurs attentes de disposer d’un instrument de mesure du temps doté de deux complications 100% Cartier parmi les plus appréciées du marché. La première affiche au cadran des indications sur les temps longs grâce à sa complication de calendrier perpétuel, la deuxième - via son nouveau calibre de chronographe à roue à colonnes - permet de mesurer avec précision, et à la demande, des événements de courte durée.

 

MONTRE ROTONDE DE CARTIER 42 MM PANTHÈRE EN GRANULATION

Avec la granulation, Cartier d’Art pose un nouveau regard sur une technique précieuse datée de la première moitié du IIIe millénaire.
D’une grande sophistication, cette esthétique atteint son apogée au premier millénaire en Étrurie avec les célèbres objets d’époque dits en « granulation étrusque ». Véritable semis de grains d’or, la technique de la granulation consiste à réaliser des billes à partir de fils d’or découpés et chauffés à la flamme …
Les grains d’or sont alors assemblés un à un et fusionnent avec la plaque d’or afin de créer le relief sensuel du motif.
Le résultat est saisissant : une tête de Panthère, magnétique, solaire, rayonne sur le cadran de la montre…
Mouvement mécanique manufacture à remontage manuel, calibre 9601 MC

MONTRE CALIBRE DE CARTIER CHRONOGRAPHE

Armée du premier mouvement chronographe automatique Manufacture créé par Cartier, la montre Calibre de Cartier chronographe inaugure une collection de huit modèles sur bracelet cuir et bracelet métal, de la version tout acier à la version en or gris pavée. Des versions sportives qui radicalisent l’esprit offensif de la montre Calibre de Cartier et invitent au dépassement de soi. Une montre signée de codes forts : deux compteurs, à 3 heures et à 9 heures, un chemin de fer gradué dans la lunette cannelée, située en rehaut du cadran et, au-dessus des compteurs, un XII surdimensionné. Une dynamique décuplée par la présence des deux poussoirs de chronographe intégrés dans le renfort de la couronne.
La roue à colonne, véritable centre névralgique du mouvement, coordonne avec précision et justesse les trois fonctions du chronographe (départ / arrêt / remise à zéro). Ce système, qui caractérise les chronographes de belle facture, est visible côté fond grâce à un ajourage du pont supérieur.
Par ailleurs, pour assurer une grande précision des fonctions du chronographe, le calibre 1904-CH MC est équipé d’un embrayage vertical qui permet d’éliminer les traditionnels sauts de l’aiguille de la seconde centrale lors du départ et de l’arrêt. Ce système d’embrayage permet également de minimiser la consommation du chronographe lorsqu’il est en marche sans altérer la réserve de marche ou la stabilité chronométrique de la montre.
La remise à zéro simultanée de l’ensemble des fonctions du chronographe est une étape délicate et complexe qui nécessite une coordination parfaite. Cartier a choisi d’intégrer au calibre 1904-CH MC un marteau linaire de remise à zéro afin de garantir un retour instantané, simultané et précis de toutes les aiguilles de chronographe quelle que soit la force exercée sur le poussoir.
Ce nouveau calibre de 11 lignes ½ a été conçu pour assurer une parfaite stabilité chronométrique quel que soit le niveau d’armage de la montre. En effet, le mouvement est équipé de deux barillets qui garantissent une parfaite constance du couple ressort-moteur sur une longue durée et permettent de maîtriser et de stabiliser la précision chronométrique. 

 

 

Par année