Bulgari

Nouveautés 2014

L’Ammiraglio del Tempo

L’Ammiraglio del TempoSon nom de baptême, en français L’Amiral du Temps, se réfère à l’univers maritime et renvoie à l’époque de la marine à voile et des conquêtes océanes entre grandes puissances d’alors: France, Angleterre, Espagne ou encore Portugal. L’échappement à détente y puise ses origines, au cœur de ce XVIIIème siècle qui a vu les nations maritimes se disputer les océans du globe, qui a vu encore l’émergence de concours récompensant les instruments horaires les plus précis. Une bonne raison à cela: alors que les satellites n’existaient évidemment pas, les vaisseaux se devaient de déterminer leur position géographique en mer à la fois par l’observation astronomique ainsi que grâce à la connaissance la plus précise de l’heure afin de déterminer la longitude. A cela s’ajoutait évidemment la nécessité d’assurer à la base de temps, soit l’instrument embarqué de mesure horaire, la plus grande stabilité sur des flots souvent agités. La recherche de la plus grande précision possible était au centre du débat.

Echappement à détenteParmi les meilleures réponses apportées à l’équation figurait l’échappement à détente, synonyme d’une fiabilité inégalée à l’époque. Ce système garantissait au chronomètre de marine une parfaite exactitude de marche qui résidait dans le système adopté. Le rôle de l’échappement, quel qu’il soit, occupe une place centrale dans la régularité et la précision de marche de l’instrument mécanique de mesure. Il occupe une fonction intermédiaire de régulateur entre l’énergie délivrée d’un côté par le ressort de barillet, et de l’autre sa retransmission/redistribution au balancier: il délivre les impulsions énergétiques, et va dicter aux aiguilles leur mouvement de manière à ce qu’elles signalent l’heure avec la plus extrême précision.

Contrairement aux dispositifs habituels impliquant deux impulsions dictées au mouvement du balancier par l’ancre, l’échappement à détente est construit de telle manière que l’ensemble du dispositif ne génère qu’une seule et unique impulsion dans la retransmission de l’énergie, de la roue d’échappement directement au balancier. Voilà qui paraît aujourd’hui peu signifiant, mais avait toute son importance il y a 2 siècles et demi: la différence et le gain de précision était dû à la réduction des frictions entre les parties mobiles. L’échappement à détente, dans le contexte de l’époque, a eu valeur d’avancée très significative.

mouvement détentePour couronner l’ensemble, la montre est équipée d’un dispositif à force constante. Positionné dans le rouage reliant le ressort moteur à l’échappement, un ressort intermédiaire chargé en permanence permet de transmettre à l’échappement un couple régulier, sans déperdition énergétique autre que mineure.

L’écrasante majorité des montres mécaniques recourent à l’échappement à ancre alors que très peu d’autres types d’échappement sont utilisés. A cela une contrainte liée à leur miniaturisation et à leur fiabilité, difficile à assurer lorsqu’il s’agit d’une montre de poignet. Dans le champ de la complication horlogère, l’échappement à détente, en soi, est bien plus complexe que le tourbillon et figure parmi les dispositifs les plus rares dans ce format miniature.


L’AMMIRAGLIO DEL TEMPO verrouCe mouvement élaboré qui comprend 516 composants prend place dans un boîtier de forme inscrit dans la ligne Daniel Roth, dont l’un des éléments est partie prenante de l’activation mystérieuse du système de sonnerie. L’une des cornes est mobile et fait office de verrou: elle coulisse de 7h à 8h et permet de déclencher la répétition minutes.

Ce dispositif, secret et innovant, permet de conserver à la carrure sa surface lisse et sans l’aspérité du verrou de sonnerie positionné latéralement dans la plupart des cas. Ce boîtier de 50mm de diamètre en or rose 18ct, blanc 18ct, est ceint d’un cadran partiellement ouvert révélant le dispositif d’échappement à détente ainsi que les marteaux et gongs de sonnerie. La partie « pleine » du cadran est façonnée dans une plaque d’or noire ou bleue selon le métal de la boîte. L’ensemble est coiffé d’un verre saphir en forme de cloche qui laisse également entrevoir les finitions apportées à la main sur le mouvement: Côtes de Genève et perlage.

BVLGARI ROMA

BVLGARI ROMADans la pure tradition du modèle d’origine, le boitier rond de 39 mm, à la lunette gravée de l’inscription identitaire « BVLGARI ROMA », est d’une éternelle sobriété et d’une étonnante modernité quasi architecturale. L’insertion de céramique noire de la couronne propulse le dessin classique dans l’ère du design, comme pour mieux faire le lien entre la mémoire et l’imagination. Rien d’étonnant puisque depuis 130 ans Bvlgari invente au présent, avec la culture de son passé, la maitrise des savoir-faire ancestraux et la technologie la plus actuelle, les formes du futur.

En effet, l’aspect technique n’est nullement dissimulé, puisqu’un fond saphir permet de surprendre à tout instant les battements du cœur de la montre: le calibre mécanique de Manufacture BVL 131 M à remontage manuel, aux 72 heures de réserve de marche.

Tel un bijou de famille, le cadran de laque aux index subtilement rapportés à la main, marqué des chiffres 12 et 6, est finement souligné de la signature au nom de la Maison.

Trois versions sont proposées. L’une, en or blanc 18 carats avec un cadran laqué bleu intense aux index rhodiés. Les deux autres, en or rose 18 carats, sont ornées d’un cadran laqué blanc ou noir ponctués d’index traités à l’or rose.

Octo Finissimo Tourbillon

Octo Finissimo TourbillonLa quête de la finesse est l’un des axes que suit l’horlogerie depuis longtemps. Avec le lancement d’Octo Finissimo Tourbillon, Bvlgari franchit une étape dans le domaine de la montre ultra-plate équipée d’une complication majeure: l’épaisseur de son mouvement, 1.95 millimètre, en fait simplement le Tourbillon volant le plus fin du marché sans nul autre équivalent possible, et le plus plat jamais réalisé.

L’histoire horlogère est peuplée de montres extra-plates, reflet de l’élégance formelle. Ce développement s’avère bien évidemment complexe dans le domaine de la montre incluant une complication telle le Tourbillon. Octo Finissimo Tourbillon incarne l’expression du génie italien et de la meilleure expertise horlogère suisse, tant il est vrai que cette création inscrite dans la famille iconique Octo est un concentré de solutions inventives.

Plus fin qu’une pièce de 5 francs suisses, ce mouvement de manufacture a imposé dès l’origine de sa conception plusieurs pistes permettant de gagner dans l’épaisseur de l’ensemble. Le point de départ: la cage de tourbillon, déterminante dans le processus de construction. Elle totalise 1.95mm d’épaisseur, et a en conséquence guidé le reste de la construction. Une fois intégrée dans la platine, la cage a déterminé l’épaisseur du mouvement. L’architecture d’ensemble recense encore deux ponts, l’un pour le mobile de minuterie, l’autre pour l’entraînement de la cage de tourbillon qui effectue un tour à la minute.

Octo Finissimo Tourbillon back

Dans cette recherche de la plus grande finesse possible, différentes solutions ont été imaginées. La première à s’imposer a été l’usage de roulements à billes pour les parties mobiles: 7 roulements à billes sont positionnés sur le mouvement de base tandis que la cage de tourbillon comporte 1e roulement en forme de bague qui lui permet de pivoter. Le dernier roulement à billes permet le pivotement de la roue d’échappement. La suppression de la raquetterie, ensuite, a de même permis un gain supplémentaire dans l’épaisseur, le réglage s’opérant directement sur le balancier. Le barillet est maintenu et guidé par 3 roulements en périphérie, une solution permettant de doubler la hauteur de son ressort et d’offrir par conséquent une importante réserve de marche avoisinant les 55 heures.

Octo Finissimo

Octo FinissimoDéveloppé et manufacturé à l’interne, extra-plat: le Calibre Finissimo équipant Octo Finissimo s’apparente à la race des meilleurs de cette catégorie. Ce mouvement mécanique à remontage manuel de 2.23mm d’épaisseur prend place dans le boîtier Octo, emblème contemporain et architectural.

Doté des indications de l’heure, de la minute et d’une petite seconde à 7h30 heures, le Calibre Finissimo annonce une nouvelle famille de mouvements chez Bvlgari. Il vient s’ajouter au Calibre Solotempo , lui aussi développé et produit au sein des manufactures de la Marque, qui anime notamment la nouvelle montre Octo 38mm ainsi que l’iconique Bvlgari Bvlgari.

calibre 128Très fin, le Calibre Finissimo à remontage manuel a été pensé et conçu dans une perspective évolutive: d’un diamètre généreux de 36.6mm, il offre un couple important qui permettra dans le futur d’accueillir diverses complications additionnelles tout en conservant des dimensions réduites dans son épaisseur. Elevée, sa fréquence de 28’800 A/h (4Hz) lui confère en outre une grande précision.

Habillée d’un boîtier en platine affichant un diamètre de 40 millimètres d’une épaisseur de 5.00 millimètres, offrant au regard une simplicité sereine renforcée par la pureté de son cadran noir de laque polie, Octo Finissimo se range dans la catégorie des montres classiques et élégantes affichant les heures et les minutes. La petite seconde est décentrée, à 7h30. Ce mouvement signale la réserve de marche, d’une durée de 70 heures environ, au dos de la montre.

Octo Velocissimo

Octo VelocissimoOcto Velocissimo affiche le visage des chronographes inscrits dans la pure tradition horlogère classique. Trois sous-compteurs disposés en « V » équilibrent le visage de la montre, à 3h pour les minutes, 6h pour le décompte horaire et 9h pour les secondes. Une trotteuse centrale et un guichet de date à 4h30 complètent l’indication des heures et des minutes. L’ensemble des informations est harmonieusement positionnée sur un élégant cadran noir laqué et poli à la main.

Qu’on ne s’y trompe pas toutefois: sous ses allures d’instrument de mesure se dissimule un objet complexe fait d’élégance et de puissance, qu’il soit d’or rose ou d’acier. Singulière, cette démonstration architecturale est animée d’une motorisation en relation avec cette nouveauté d’exception: le Calibre Velocissimo, mouvement chronographe de construction intégrée à haute fréquence (36’000A/h), équipé d’une roue à colonnes, échappement en silicium et à remontage automatique. Il est doté d’une réserve de marche de 50 heures. Octo Velocissimo est proposé en trois références: boîtier en or rose 18ct sur bracelet en alligator, et boîtiers en acier massif sur bracelet en alligator ou bracelet en acier.

Eric Cosandey

Venez en parler sur le forum

Par année