Bovet

Nouveautés 2014

Amadeo® Fleurier Tourbillon Virtuoso III

Tourbillon 5 jours, Quantième Perpétuel Rétrograde, Aiguillage Inversé

AMADEO® FLEURIER TOURBILLON VIRTUOSO IIIL’affichage de l’indication du quantième a été placé à l’extérieur du cadran des heures et des minutes, concentriquement à ce dernier. Son cadran spécifique couvre un arc de cercle de 240° qui permet ainsi de dégager l’emplacement occupé par la cage du tourbillon.
Pour parfaire l’esthétique et accroitre encore la lisibilité, l’aiguille de quantième a été placée sous le cadran des heures et des minutes. Seule la  flèche de celle-ci est visible et apparait mystérieusement sur la graduation qu’elle parcoure. Afin de parvenir à faire rétrograder cette aiguille sur un tel champ angulaire et de contenir le mécanisme rétrograde sous le petit cadran des heures et des minutes, les horlogers de DIMIER 1738 ont été appelé à développer spécifiquement une crémaillère millimétrique faisant l’objet d’un brevet international.
Deux disques concentriques placés à 12h complètent des informations résolument utiles. L’un deux renseigne le cycle bissextile alors que le second fournit la précieuse indication de la réserve de marche qui garantit ici une autonomie de cinq jours.

AMADEO® FLEURIER TOURBILLON VIRTUOSO IIIGarante d’une chronométrie irréprochable, la grande cage de tourbillon est placée à 6H. Les bras qui la solidarisent à la platine ¾ soulignent son contour et répondent à la circonférence du cadran en formant un «8», symbole de chance et de prospérité. Le dimensionnement du tourbillon, son inertie et le calcul du spiral manufacturé par DIMIER 1738 permettent de faire battre le coeur du gardetemps à une fréquence de 21’600 A/h sans compromettre l’extraordinaire réserve de marche d’un mouvement n’affichant pas moins de neuf complications.

Pour compléter la liste des nombreuses indications fournies par ce garde-temps, il faut encore mentionner l’aiguillage inversé qui permet d’afficher heures et minutes au verso du boîtier. Cette caractéristique originale, présente sur tous les garde-temps de la collection Grandes Complications que manufacture DIMIER 1738, doit sa présence au concept convertible de son boitier Amadeo®. Apparu en 2010 sur l’ensemble des modèles Fleurier, le boitier Amadeo® permet en effet de transformer son garde-temps en montre bracelet réversible, en montre de table ou en montre de poche sans qu’aucun outil ne soit nécessaire.

Récital 12 « Monsieur DIMIER »

RÉCITAL 12 « MONSIEUR DIMIER »Ce garde-temps est animé par le premier mouvement entièrement développé et manufacturé par les horlogers de la Manufacture DIMIER à ne pas être régulé par un tourbillon. Ce mouvement aura nécessité cinq ans de développement.

Placée symétriquement, deux ouvertures ont été découpées à la surface du pont de barillet et du pont de réserve de marche. La première ouverture loge un indicateur de réserve de marche. La seconde découpe dévoile un segment de l’unique barillet. Ce dernier permet à lui seul de garantir 7 jours de réserve de marche.

L’épaisseur idéale du mouvement (3.9mm) lui garantit la rigidité requise par une chronométrie parfaite et permet de le loger dans un boitier aux dimensions, idéales pour son rôle, de 42mm de diamètre pour 9,1mm d’épaisseur totale.

Récital 11 « Miss Alexandra »

En janvier 2013, BOVET 1822 levait le voile sur le premier garde-temps de son histoire n’étant pas de forme ronde. Ellipse verticale, le tourbillon Récital 9 « Miss Alexandra »  fit alors sensation. L’enthousiasme unanime que porte ce garde-temps depuis son lancement a conduit Pascal Raffy et ses équipes à en développer une nouvelle interprétation qui emprunte l’emblématique boitier ovalisé.

RÉCITAL 11 « MISS ALEXANDRA »L’affiliation entre ces deux références est d’autant plus évidente que Récital 11 reprend la phase de lune de précision et les aiguilles caractéristiques du Tourbillon Récital 9. Les aiguilles des heures et des minutes ont été excentrées à 6H. Leurs silhouettes atypiques, formant un coeur toutes les heures, se détachent distinctement de la surface guillochée du cadran nacre  nement ouvragé par les artisans de la Manufacture de cadrans DIMIER 1738.
D’une  fiabilité éprouvée et d’une précision chronométrique, le mouvement automatique de ce nouveau garde-temps lui garantit une autonomie de 72h soit trois jours.

Le module de phase de lune a été entièrement développé et manufacturé par les artisans de DIMIER 1738. Plus complexe qu’un indicateur traditionnel, cette lune de précision ne nécessite qu’une correction d’un jour tous les 122 ans. Le mode d’affichage de cette complication a lui aussi été revisité. Plutôt que de faire  figurer deux lunes sur un disque en mouvement, la lune est ici solidaire du cadran. Il s’agit d’un disque gravé selon une cartographie exacte du sol sélène. Les parties creuses ont été remplies de matière lumineuse. Ainsi, la lune apparait exactement telle qu’on peut l’observer dans le ciel et semble ainsi directement refléter la lumière solaire.

Récital 15

RÉCITAL 15Heure Sautante Minute Rétrograde Cage à secondes

Virtuoso II, nouveau mouvement Manufacturé par DIMIER 1738 et présenté conjointement cette année avec Récital 12, dévoile avec ce Récital 15 une première facette des nombreux visages que sa polyvalence lui permet.

D’abord, l’heure sautante, dans un guichet distinct à 3H. Egalement excentrée à 3H, la minute rétrograde balaie le segment gauche du cadran. Sa longue course angulaire aura compliqué la tâche des constructeurs, mais elle permet de graduer lisiblement son cadran malgré le dimensionnement réduit de ce dernier. Pour un saut précis et instantané, deux étoiles en série régulent la finesse et la rapidité de l’action. Visibles au centre de la bague d’heures et minutes, elles contribuent également à la parfaite synchronisation du saut du disque des heures avec celui de l’aiguille rétrograde des minutes. C’est précisément cette dernière difficulté qui rend si rare l’affichage simultané d’une heure sautante et d’une minute rétrograde dans l’univers horloger.
Enfin, à 9H une petite seconde affiche la continuité du temps sur les 360° de sa bague graduée.

Récital 16

Tourbillon 7 jours, Triple fuseau horaire

RÉCITAL 16En témoigne le Tourbillon Triple Fuseau Horaire Récital 16. Les 487 composants de son mouvement ont été manufacturés, décorés et assemblés individuellement et ont nécessité pour les plus simples d’entre eux un minimum d’une dizaine d’heures de travail chacun. La cage du tourbillon requiert à elle seule 68 éléments. Parmi eux, le spiral est véritablement le coeur du mouvement. Sa manufacture traditionnelle requiert un équipement de pointe, une maitrise parfaite de nanotechnologies et surtout une expérience et un savoir-faire que seule une poignée d’acteurs détient aujourd’hui. Comme tous les mouvements que manufacture DIMIER 1738, le spiral de ce tourbillon provient de son propre laboratoire. Il permet d’entretenir les oscillations du balancier à une fréquence de 21’600 A/h.

Les trois fuseaux horaires du garde-temps en occupent l’axe horizontal. Logiquement dominant, le fuseau local règne sur la superficie totale du mouvement par sa position centrale. De part et d’autre s’affichent les deux autres fuseaux horaires avec heures et minutes. Chacun d’eux est complété respectivement par un indispensable indicateur jour/nuit et un disque de 24 villes en saphir permettant d’afficher simultanément trois heures choisies sur n’importe quel fuseau que compte le globe.
Si les mécanismes de ce Récital 16 sont d’une telle complexité, c’est d’abord parce qu’ils répondent à la volonté de Pascal Raffy de dispenser des informations fondamentalement utiles. Puisqu’elles se reportent conjointement aux trois fuseaux horaires, les indications de la réserve de marche et des secondes se détachent distinctement à 12H et à 6H.

Eric Cosandey

Venez en parler sur le forum

Par année