Bovet

Nouveautés 2010

TOURBILLON OTTANTA®

Le bureau Pininfarina célèbre cette année son quatre-vingtième anniversaire. Or, rien d’autre qu’un prestigieux garde-temps ne pouvait symboliser plus dignement un tel jubilé.
BOVET FLEURIER et Pininfarina sont fiers de lever aujourd’hui le voile sur le fruit de leur première collaboration : Le Tourbillon OTTANTA®

La conception et l’intégralité de la fabrication de ce nouveau calibre exclusif constitué de 514 composants ont été confiées à DIMIER 1738. Il est habillé d’un boîtier convertible permettant de porter la montre au poignet en affichant l’une ou l’autre de ses deux faces, d’associer le boîtier à une chaîne en titane, dont le design lui-aussi exclusif, permet un usage en montre de poche ou de transformer la montre en pendulette de table. Tout cela est réalisable, par des manipulations très aisées au gré des besoins.

L’énergie nécessaire à alimenter les deux barillets de ce mouvement est fournie par un micro-rotor bidirectionnel excentré en platine.
En plus d’afficher traditionnellement heures et minutes, un aiguillage inversé portant une aiguille unique autorise une lecture des heures, des demis et des quarts sur l’autre face du mouvement. Rappelant l’aiguille unique des premières montres de poche créées il y 500 ans, un tel affichage trouve une légitimité inégalée dans le cas d’une montre réversible telle que celle-ci.
En hommage au 80ème anniversaire de Pininfarina, les constructeurs de DIMIER 1738, ont réalisé un tourbillon effectuant une révolution complète en exactement quatre-vingt secondes alors que traditionnellement celle-ci dure une minute. Pour y parvenir ceux-ci ont créé une intersection au niveau du rouage de finition.
Au-delà de la roue de petite moyenne, le rouage se sépare en deux trains démultiplicatifs distincts : l’un alimentant la couronne des secondes qui fait un tour en trois minutes, l’autre, spécialement calculé transmet son énergie à la cage de tourbillon afin qu’elle effectue chacune de ses rotations en 80 secondes. Une solution finalement aussi simple qu’ingénieuse.
A noter encore que la serge du balancier a été dessinée en forme de ‘8 ‘ qui, centrée dans le cercle du balancier formant un ‘0’, évoque, une fois encore, avec subtilité et souci du détail le 80ème anniversaire de Pininfarina.
Le pivot supérieur de la cage de tourbillon porte une aiguille qui n’affiche évidemment pas les secondes mais parcourt huit segments, comme autant de décennies de l’histoire de Pininfarina en se reportant aux huit phrases emblématiques signées Pininfarina gravées sur le pourtour de la carrure. L’équilibrage de l’ensemble est garanti par une vis spéciale Pininfarina.

Complétant l’affichage des heures et des minutes au centre, des secondes et du tourbillon à 3 heures, la réserve de marche est indiquée à 9 heures par aiguille. Venant clore cette parfaite symétrie, la grande date s’affiche à 6 heures par deux disques concentriques.
Deux poussoirs, situés de part et d’autre de la bélière permettent d’extraire le brin supérieur du bracelet. Un verrou coulissant de type “ répétition minute “ libère quant à lui la lunette de fond qui pivote sur une charnière située à 6 heures. Cette opération permet de libérer le brin inférieur du bracelet. Dès lors, il est possible de déposer sa montre qui se mue ainsi en pendulette de table reposant sur la lunette de fond qui assure alors la fonction d’un support stable.
Selon ses envies ou ses besoins l’utilisateur peut alors refixer le bracelet en ayant le choix d’afficher l’une ou l’autre des faces de la montre ou refermer la lunette de fond et venir fixer en lieu et place du brin supérieur du bracelet une chaîne qui transforme ainsi ce prestigieux objet en une élégante montre de poche.

Par année