les marques horlogères

Bovet

Son histoire commence en 1822 quand Edouard Bovet, âgé de 24 ans et natif de Fleurier, décide d’établir un commerce de montres à Canton, en Chine. BOVET devint rapidement synonyme de montre.

Ses produits représentaient alors un moyen d’échange à travers le pays. Ses créations s’ornaient de perles et d’exquises miniatures peintes en émail par les plus grands artistes du 19ème siècle. 
Elles furent les premières à être dotées d’un double fond transparent pour dévoiler leur mouvement à échappement duplex, ajouré et finement gravé. 
Un souvenir de l’ère chinoise de BOVET se trouve toujours au cœur de ce que fut jadis le centre de l’Empire Céleste. Le musée d’horlogerie de la salle centrale des 9999 pièces de la cité interdite renferme une partie de la collection impériale chinoise. En son centre une montre BOVET est exposée.
La production annuelle de BOVET représente près de 2000 montres. Elle est déclinée en deux lignes majeures : la ligne FLEURIER et la ligne SPORTSTER.

 

 

Par année