Audemars Piguet

Nouveautés 2015

Royal Oak Concept

Conçue dans le laboratoire de recherche acoustique d'Audemars Piguet, la Royal Oak Concept est la première montre à sonnerie dont la qualité phonique est telle qu'elle devient un concept sonore à part entière. Le son a été travaillé dans le cadre d'un programme d'étude au long cours, en collaboration avec l'EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne). Il aura fallu trois ans pour transposer les résultats de l'étude dans une conception de montre. L'étude a permis de définir de manière scientifique des objectifs acoustiques, qui ont ensuite été utilisées par les horlogers pour mesurer et atteindre le son « parfait » d'une répétition minute à un volume sonore jamais atteint auparavant.

Royal Oak Concept

Audemars Piguet s'est appuyée sur les principes de lutherie pour repenser radicalement la technologie des montres à sonnerie et révolutionner la qualité acoustique et la transmission du son. La Manufacture a également innové pour venir à bout des contraintes posées par l'étanchéité, qui atténue le son, et a imaginé des solutions créatives afin d'accroître l'intensité sonore. Enfin, pour améliorer la perception du son, Audemars Piguet a doté le mécanisme de sonnerie d'un régulateur quasi silencieux. Résultat : une montre à répétition minute moderne et étanche au son scientifiquement amélioré en terme de volume, de timbre, de tonalités et d'harmonie. 

Pour la première fois dans l'histoire des montres-bracelets à sonnerie, la fonction de répétition minutes n'est plus réservée à une utilisation confidentielle par son propriétaire. Bien au contraire : le son inédit l'invite à partager cette expérience unique.

Pour ce programme d'étude, l'entreprise horlogère familiale a choisi une approche à la fois passionnée et technologique et fait appel à une équipe de chercheurs triés sur le volet, parmi lesquels des horlogers, artisans, techniciens et enseignants. Un fabricant d'instruments à cordes a décortiqué le mécanisme interne des instruments de musique ; un éminent professeur du conservatoire de Genève s'est penché sur la perception du son ; et un ingénieur de l'EPFL a travaillé à l'amélioration de la qualité sonore. Chacun a apporté sa pierre à l'édifice pour que le programme ne se réduise pas à un simple exercice théorique et pour mettre en valeur le son comme moyen d'expression.

En rompant avec les codes traditionnels des montres à sonnerie par une maîtrise exceptionnelle du son, ce garde-temps pose un nouveau jalon dans la riche histoire d'Audemars Piguet, qui élabore depuis toujours des concepts uniques, inventifs et aboutis.

Venez en parler sur le forum

 

Par année