les marques horlogères

Audemars Piguet

En 1875, deux jeunes hommes passionnés de Haute Horlogerie, Jules-Louis Audemars et Edward-Auguste Piguet, décident d’unir leurs compétences afin de concevoir et de produire à la vallée de Joux, berceau de la Haute Horlogerie, des montres à complications.

Détermination, imagination et discipline leur apportent rapidement le succès. Vers 1885, ils installent une succursale à Genève et, en 1889, nouent de nouvelles relations commerciales à l’Exposition universelle de Paris, où ils présentent des montres de poche compliquées. Au fil des années, la Manufacture Audemars Piguet se développe.

Ses créations jalonnent l’histoire de la Haute Horlogerie comme, en 1892, la première montre-bracelet répétition à minutes ou, en 1915, le plus petit mouvement répétition à cinq minutes jamais réalisé. A partir de 1918, les fils des fondateurs poursuivent le travail entrepris par leurs pères. Ils affinent leurs connaissances dans la fabrication de montres-bracelets pour hommes et dames et conçoivent de nouveaux mouvements sophistiqués et ultra-plats. Audemars Piguet devient le spécialiste incontesté des montres à heures sautantes. Ainsi, à force de persévérance et d’initiatives, et après avoir été frappés de plein fouet par l’effondrement de Wall Street en 1929, ses dirigeants relancent la création de montres dites squelettes, puis entreprennent la production de chronographes. Mais ce nouvel élan est brutalement interrompu par la Seconde Guerre mondiale.

Au sortir du conflit, une réorganisation s’impose. La Manufacture privilégie la création de pièces haut de gamme, tout en poursuivant sa tradition d’innovation. Une stratégie qui va se révéler fructueuse, d’autant qu’elle s’accompagne d’une formidable audace créative. Forte d’un succès désormais international, Audemars Piguet poursuit son travail de création et lance, en 1972, la Royal Oak, première montre sportive haut de gamme en acier, dont le succès est immédiat, puis, en 1986, la première montre-bracelet ultra-plate tourbillon à remontage automatique. 
Depuis, le souffle créatif de la Manufacture ne tarit pas, offrant des garde-temps à l’esthétique originale dotés de mouvements exceptionnels. C’est ainsi qu’elle remet au goût du jour les montres à sonneries à la fin des années quatre-vingt. 
Elle inaugure en 1999 l’extraordinaire collection Tradition d’Excellence qui, à terme, comprendra huit pièces en platine. Après avoir Jules Louis Audemars and Edward Auguste Piguetrendu hommage aux collections Royal Oak, Jules Audemars et Edward Piguet, la Tradition d’Excellence met à l’honneur la Millenary en créant le Quantième perpétuel Millenary avec seconde morte et indication de réserve de marche: une première mondiale puisque ce garde-temps est doté d’un nouvel échappement exclusif. Autant de manifestations d’un esprit audacieux ancré dans la tradition. Autant de promesses pour l’avenir. Aujourd’hui, Audemars Piguet demeure la plus ancienne manufacture horlogère au monde à ne pas avoir quitté le patrimoine de ses familles fondatrices. A chaque étape de son histoire, elle a su adopter les techniques de fabrication les plus avancées pour les associer à un savoir-faire unique et cultiver ses trois valeurs fondamentales : tradition, excellence et audace.

Le Groupe Horloger Audemars Piguet est constitué de 810 collaborateurs, d’une dizaine de filiales de distribution et d’une douzaine de boutiques dans le monde entier. Il comprend trois sites de production: 
- Le Brassus: SA de la Manufacture d'Horlogerie Audemars Piguet & Cie, 
- Le Locle: Audemars Piguet (Renaud et Papi) SA, 
- et Meyrin: Centror SA. 
La Manufacture Audemars Piguet produit plus de 26'000 montres chaque année.

Par année