Articles horlogers

L’ABCdaire du collectionneur en devenir

16 décembre 2013

Les collectionneurs de montres ont tous une chose en commun : ils font des erreurs. Il est quasiment impossible de ne pas se fourvoyer lorsque l’on aborde les méandres d’une collection.

En effet, acheter des montres de manière intelligente et avertie tout en se constituant une collection qui vous correspond prend du temps (parfois toute une vie !) et commettre des erreurs est finalement le meilleur des professeurs !

Avant de vous lancer, voici tout de même quelques conseils qui peuvent être utiles au néophyte et faire office de « piqûre de rappel » pour le collectionneur chevronné.

Se constituer une base documentaire

Comme dans tous les domaines, l’accès à la connaissance permet d’éviter beaucoup d’erreurs. Constituer une collection coûte cher et pour éviter de vous lancer la tête la première à l’abordage, il serait utile au préalable de se documenter auprès de sources sérieuses. Il existe un certain nombre de livres sur l’histoire de l’horlogerie, les complications, la technique ou de la collection de l’horlogerie en générale.

Nous pouvons vous conseiller : Théorie d’Horlogerie de  Charles-André Reymondin, Georges Monnier, Didier Jeanneret et Umberto Pelarratti : Fédération des Ecoles Techniques, Les montres compliquées par François LeCoultre édition Simonin, Revolution in Time : Clocks and the Making of the Modern World de David Landes, Wristwatches: History Of A Century's Development par Helmut Kahlert, Richard Muhe, et Gisbert L. Brunner. 
Les livres édités par les marques elles même peuvent être intéressants au point de vu historique.
N’hésitez pas également à vous abonner à des revues spécialisées. 
Pour les fans de vintage les catalogues des grandes maisons de ventes aux enchères (Antiquorum, Christie’s, Sotheby’s) sont des mines précieuses d’information.

Consulter les catalogues et les sites internet des marques

Une marque ou un modèle attire plus particulièrement votre œil? Demandez le catalogue de la marque et surfez sur leur site Internet. 
Familiarisez-vous ainsi avec l’univers de la marque et déterminez si cet univers vous correspond.

Surfez le net

Depuis plusieurs années, des sites de discussion horlogère ont vu le jour sur lesquels des aficionados de l’horlogerie discutent de leur passion. Ces sites sont une source intarissable d’informations et si un modèle ou une marque vous intéresse n’hésitez pas à poser des questions et discuter avec des personnes qui ont des connaissances et une expérience qu’ils ne demandent qu’à partager.

Visitez les détaillants

C’est le conseil le plus risqué car le but du détaillant est forcément de vous vendre quelque chose, mais  si ce dernier est intelligent, il prendra le temps de vous expliquer les différents produits et marques. Pour ma part, j’ai une préférence pour les petites enseignes tenues par des amoureux de l’horlogerie dont le discours n’est pas uniquement axé sur le marketing mais aussi et surtout porté par la passion qu’ils vouent à leur métier. 
Il est important d’établir une relation de proximité avec votre détaillant. Il connaît plus que vous le domaine et peut être un très bon professeur.

Ne pas tomber dans le piège du marketing et des modes

Le collectionneur est assailli de toutes parts par des campagnes de communication de mieux en mieux conçues où la montre vous permet d’accéder à un univers d’aventure et parfois de démesure qui vous fait rêver mais qui ne vous ressemble pas forcément. 
Il est malheureusement très facile de tomber dans le piège, alors essayez de prendre du recul car la montre de baroudeur de 49mm de diamètre qui faisait l’objet de votre intense convoitise dans la pub pourra finalement vous transformer en un sportif de canapé …

Prenez votre temps avant de vous décider

Il est normal de vouloir tout acheter et tout de suite mais c’est le meilleur moyen de faire des erreurs car une montre qu’on adorait dans la boutique risque de ne plus présenter le même attrait une fois rentré à la maison ! Épouseriez-vous une femme que vous connaissez à peine ? Non, alors faites pareil avec les montres. Allez visiter votre détaillant souvent et essayez la montre à plusieurs reprises : vous verrez ainsi si vous pouvez réellement vous « l’approprier ». 
J’ai une méthode que ma femme trouve peu élégante mais qui s’est révélé infaillible. Je découpe la photo de la montre et la met en évidence dans la maison. Si au bout d’un mois je désire encore cette pièce c’est qu’elle n’est pas qu’une passion passagère.

Donner un thème à votre collection

Accumuler des montres n’est pas collectionner ! Je connais des personnes qui ont plusieurs centaines de montres mais qui ne font qu’accumuler tandis que d’autres ne possèdent quelques pièces mais qui constituent une véritable collection. Comment distinguer les deux ? La ligne directrice tout simplement. Vous connaissez vos goûts, donc tournez-vous vers ce qui vous correspond le mieux. Il n’y a pas de bon ou de mauvais thème de collection, il y a autant de thèmes que de collectionneurs : les montres militaires, le vintage, les mouvements manufacturés, les horlogers indépendants, par marque, par complication, etc…

 Une collection est évolutive

« Ca y est, j’ai trouvé la montre de mes rêves et je n’en achèterai plus d’autres ». C’est la phrase universellement prononcée par les collectionneurs débutants et qui fait sourire les collectionneurs plus chevronnés. Dites-vous bien qu’une collection est amenée à évoluer au fil du temps et ça ne sert à rien de vouloir garder une montre que vous ne portez jamais. 
N’hésitez pas à vendre vos pièces pour en acheter d’autres.

Une montre n’est pas un investissement

Il faut avoir quelques années de collection derrière soi pour pouvoir éventuellement flairer les pièces qui prendront de la valeur. Si vous voulez commencer une collection en espérant faire fortune dans quelques années en vendant tout chez Antiquorum, vous auriez mieux fait de parier aux courses. 
La collection n’est pas un investissement (pour ça il y a des SICAV) mais une démarche affective au long cours. Le collectionneur qui n’a pas compris cela va au devant de grandes désillusions.

Acheter intelligent

Même s’il ne faut pas considérer la montre comme un objet d’investissement ce n’est pas une raison pour payer plein pot ! N’hésitez pas à négocier les prix et à faire jouer la concurrence. Par ailleurs, ce n’est pas parce qu’une pièce est en série limitée que vous devez l’acheter au prix fort. Ici, plusieurs conseils donnés plus haut seront utiles : ne pas se fier au marketing, surfer le net et aller voir un détaillant avec lequel vous aurez noué des relations et auprès duquel il sera toujours plus facile d’obtenir un prix intéressant. 
Si votre budget ne vous permet pas d’acheter du neuf, n’hésitez pas à acheter votre montre sur le marché de l’occasion.

N’achetez pas une montre tout simplement pour son prix

Il faut acheter intelligent mais pas à n’importe quel prix. Souvent les collectionneurs (mêmes les plus chevronnés) achètent une montre sur une impulsion uniquement par ce que son prix leur semble très bas. Si la montre vous plaisait dès le départ, vous aurez alors fait une bonne affaire, sinon vous aurez dépensé inutilement votre argent pour une montre que vous ne porterez que rarement.

N’achetez pas par défaut

Si la montre de vos rêves est une Calatrava, une Daytona ou une Royal Oak mais que votre budget ne vous en permet pas l’achat, n’achetez pas une montre de consolation uniquement par ce qu’elle ressemble peu ou prou à l’objet initialement convoité. 
Mieux vaut dans ce cas économiser plutôt que de jeter votre argent par les fenêtres sur un produit de remplacement qui ne vous procurera jamais le même plaisir que l’original

Souscrivez un prêt à la consommation

Enfin, et ceci peut sembler aberrant pour l’esprit cartésien français mais n’hésitez pas à recourir au crédit à la consommation pour certaines pièces qui ne se présentent qu’une fois sur un parcours de collectionneur de par leur rareté et/ou leur prix. Les taux d’intérêt étant relativement bas, il peut être parfois plus intéressant financièrement d’acheter aujourd’hui que d’économiser pendant plusieurs mois voire plusieurs années pour finalement constater que la montre de vos rêves n’existe plus ou que son prix a augmenté de façon drastique (ce qui n’est pas une hypothèse d’école : les marques augmentent leur prix une à deux fois par an).

Conseils pour acheter des montres d’occasion

Votre budget ne vous le permet pas ou la montre de vos rêves n’est plus fabriquée ? Le marché de l’occasion est fait pour vous. Trois sources d’approvisionnement s’offrent à vous : le net, les relations privées et les professionnels. Chacune avec ses avantages et inconvénients. Le net permet d’avoir accès à des pièces dans le monde entier mais il s’agit d’un marché essentiellement fondé sur la confiance : vous achetez une montre sans la voir, sur la base d’une simple photo. Les relations entre privés reposent également sur la confiance car vous ne savez pas comment la montre a été portée. Les magasins spécialisés dans l’occasion sont certes plus chers mais, le plus souvent, les montres ont été révisées et fournies avec une garantie du vendeur. Ces services et la réputation du vendeur ont un prix : celui de la tranquillité. Cependant, que vous achetiez sur le net, à un particulier ou dans une boutique, il est impératif de vous assurer l’état de la pièce et surtout de vérifier qu’elle soit livrée avec son écrin et papiers d’origine. Si c’est le cas, la montre aura davantage de valeur qu’une pièce équivalente sans ces accessoires.

Conseils pour acheter des montres vintage

Le vintage présente l’avantage, le plus souvent, d’être moins cher que sa contrepartie en moderne mais c’est aussi un marché qui peut être périlleux pour le néophyte. Sachez qu’un élément est déterminant dans le choix du vintage : son état ! Il faut s’assurer que la montre soit d’origine, que ni le mouvement ni le cadran n’aient subi de modifications : une montre avec un cadran tacheté mais d’origine aura toujours une valeur plus importante que la même pièce avec un cadran refait.

Une collection doit se construire un peu avec sa tête et beaucoup avec son cœur. Finalement, tous ces conseils ne valent rien si la montre que vous convoitez ne vous fait pas vibrer donc si la montre vous « parle » oubliez tout et foncez !!! 

Par Alexandre GHOTBI - mai 2007

On en parle sur le forum, participez !!

A voir également